Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
30 novembre 2009

J'ai suivi la première soirée de Tébéo

Tebeo141 Tébéo ? Le micro-trottoir qu'on a vu montre que le nom n'est pas encore très connu en Finistère. C'est Télé Bretagne Ouest et c'est la nouvelle chaîne locale qui vient de démarrer ce soir même, en direct de Brest : à 19 heures 45 très exactement. Elle est accessible sur la TNT.
"Le moment historique" (puisque c'est ainsi que les choses ont été présentées) a fini par arriver : un décompte interminable l'annonçait depuis que j'avais réglé le canal sur mon décodeur TNT.
Jingles aériens, puis très vite le journal présenté par Marina d'Eté. C'était sûrement son premier journal. Une ou deux brèves en ouverture plateau. Des interviews sèches sur la grippe A et les assises de la mer. Deux reportages, pas un de plus : l'un sur la manifestation des ouvriers de Mauduit à Quimper, l'autre sur l'ouverture des Restos du cœur. L'invité du journal était Jo Calvez, bénévole aux mêmes Restos du cœur.
Mon impression ? Un journal très différent de celui que j'avais vu une demi-heure auparavant sur France 3 Iroise. Ce n'était ni les mêmes infos, ni surtout le même rythme. Comme quoi, l'actualité du Finistère est suffisamment dense pour que chaque média détermine aisément les sujets qu'il veut présenter.
Le journal de Tébéo était le premier d'une équipe qui démarre. Celui de France 3 Iroise, beaucoup plus dynamique et plus pro, existe depuis 1992 et les plateaux sont préenregistrés en situation. Sur Tébéo, la présentatrice travaille en direct et en mono-caméra et avec ses notes, ce qui ne facilite pas les enchaînements. Dès qu'elle sera moins stressée, Marina d'Eté devrait pouvoir interviewer son invité de manière plus fluide. Ce n'est jamais facile, la première fois.
Tébéo est une chaîne du groupe Le Télégramme. Le Télégramme en rêvait tellement depuis si longtemps. Édouard Coudurier l'a d'ailleurs confirmé au cours d'un (trop ?) long talk-show de lancement (mais il fallait bien faire défiler tous les partenaires) :  pour le quotidien morlaisien, déjà présent sur internet depuis 1996, sur mobile depuis peu, dans l'événementiel aussi (courses au large notamment), c'était "incontournable" et c'est "un passage obligé et désiré." Ce que confirmait le directeur de Tébéo, Hubert Coudurier : "il faut en être ; si on ne bouge pas, on est mort".
Il n'empêche qu'il s'agit d'un véritable défi pour Le Télégramme et pour ses partenaires. Pour Hubert Coudurier, il est évident que Tébéo et les autres chaînes locales de Bretagne et de France vont constituer un réseau alternatif à France 3, même si elles ne se positionnent pas contre le service public. François Cuillandre, le maire de Brest, soutient la nouvelle chaîne d'autant plus, a-t-il déclaré, que les médias nationaux comme France 3 réduisent leurs espaces régionaux.
Tébéo va diffuser une heure et demie de programmes frais par jour, de 18h15 à 20 heures. L'un de ses défis va concerner sa ligne éditoriale. Toute la soirée elle a mis en avant la proximité (ce que font déjà d'autres chaînes) et son identité finistérienne, pour ne pas dire brestoise, mais encore son identité bretonne : dans les faits, qu’est-ce qui va primer ?
La chaîne va fonctionner avec une équipe de 8 journalistes et 6 techniciens : qui dit mieux ? Ou plutôt qui dit moins ? Lors de sa présentation, j’ai retrouvé Gwenaëlle Fleur, que j’ai connue à ses débuts à France 3 à Brest il y a plusieurs années. Moi qui croyais, lorsqu’elle a rejoint Le Télégramme, qu’elle préférait définitivement la presse écrite : et là voilà chef d’édition de Tébéo ! Ce soir, elle avait promis de ne pas rire, et elle n’a pas pu s’en empêcher. Mais il ne fallait pas t’en excuser, Gwenaëlle : au contraire, tu aurais dû le faire davantage, comme d’habitude, ç’aurait été un peu plus lumineux !
Y aura-t-il du breton sur Tébéo ? Sur les programmes, c'est annoncé dans la soirée "Destinations Bretagne" du jeudi, la seule prévue de la semaine. Les rumeurs font état d'un jeu entre des équipes de jeunes bretonnants que proposerait Mikael Baudu sous la forme d'une émission filmée et montée. Il avait été dit que la nouvelle chaîne locale rediffuserait également, comme l'a fait un moment TV Rennes, des extraits du Webnoz de Lionel Buannic : mais l'information est démentie. Par contre,  Tébéo serait l'un des diffuseurs d'une nouvelle série de 52 fois 2' sur le thème "un mot de breton par jour", produite par Lionel Buannic. On aura l'occasion de reparler de tout ça bientôt.

Commentaires
F
"C"...comme Coudurier?<br /> Internet ouvre un espace critique du monde des médias qui auparavant n'existait pas."Arrêt sur images", "Acrimed" et d'autres sites occupent désormais clairement cette position de vigie.<br /> Mais les médias officiels n'aiment guère. La réaction de "C",ici, témoigne peut-être de ce manque d'habitude à la critique, à l'évaluation, à l'observation rigoureuse de ce qui est écrit,dit,ou montré dans les journaux, les radios, les télés, y compris dans notre belle région.
Répondre
F
Je viens de relire mon papier sur la première soirée de Tébéo : désolé, mais je ne vois nulle part ce torrent d'adjectifs négatifs auquel C fait allusion. En décryptant le premier journal diffusé sur la nouvelle chaîne, je ne faisais que décrire en d'autres termes ce qu'il écrit lui-même. Ce que je peux regretter, c'est de n'avoir pas explicitement qualifié le démarrage de Tébéo d'événement, car je crois sincèrement que c'en était un : ce n'est pas tous les jours qu'on assiste au lancement d'une nouvelle chaîne TV (même sans moyens conidérables) à la pointe de Bretagne. Mais je compte y revenir, lorsqu'après plusieurs jours d'absence, j'aurai pu suivre à nouveau Tébéo. FB
Répondre
M
A mon grand plaisir, je viens de visionner sur internet une émission de cinq minutes diffusée hier sur TyTélé ayant pour sujet la charte "Ya d'ar brezhoneg". L'invité était Erwan Le Coadic, responsable du développement de l'Office de la langue bretonne.<br /> Ca fait (seulement) au moins une (courte) allusion à la langue bretonne...
Répondre
M
Fañch, je viens de découvrir grâce à votre article que dans le Morbihan nous avons aussi une nouvelle chaine locale sur la TNT : "TyTélé". Apparemment cette chaine diffuse depuis le mois de juillet, ce que j'ignorais totalement.<br /> Outre le fait que le nom de la chaine soit plutôt inaproprié (mais qui donc a donné ce nom ? sans doute pas un bretonnant...), après avoir parcouru leur site internet il apparait qu'on n'y trouve pas la moindre petite trace de langue bretonne. Comme si ça n'existait pas. Bizarre pour une télé "locale"... <br /> M'enfin, on a l'habitude...<br /> <br /> <br /> Joé deoc'h.
Répondre
C
Et bien et bien... Triste résumé de Tébéo...Que lui vaut ce torrent d'adjectifs négatifs ? Ne pourrait-on pas être plus indulgent ?<br /> A l'heure où peu de gens osent s'aventurer dans la création de projets, je trouve le défit plutôt louable. Petit budget dit petite équipe. Cette équation n'est certainement pas comparable au bien aimé France 3 Iroise, qui comme vous l'avez dit, fait parti du PAF depuis bien longtemps et peu encore compter sur l'aide de France 3 national. Je touve ça bien injuste et déplacé d'oser faire la comparaison. Un peu de fraicheur ne fait pas de mal à notre département. Les Finistériens sont si attachés à l'actualité locale, pourquoi ne pas proposer un éventail plus large ? Accordons le bénéfice du doute, Rome ne s'est pas construite en 3 jours... Vous semblez l'oublier ! En temps que téléspectateur lamba, je suis bien content de voir chez Tébéo un ton plus décontracter et moins solennel. <br /> De la mesure dans les propos, s'il de la mesure...
Répondre
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 399
Derniers commentaires
Archives