Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
21 octobre 2008

Jeune, agriculteur, bio, et parlant breton

photoblog_brutdemer37C'est une chanson de Servat qui le dit : "je dors en Bretagne ce soir…". Moi, le week-end précédent, je me trouvais ailleurs. Je viens seulement de visionner le documentaire qu'a proposé ce dimanche-là Anna Quéré dans le cadre de "Red an amzer" sur France 3. Il s'agissait du portrait d'un jeune agriculteur bio de Lanhouarneau, en Finistère-Nord.
Marc Paugam ne se destinait pas à l'agriculture : c'est après avoir travaillé une dizaine d'années à l'extérieur qu'il se décide à prendre la succession de ses parents. Il fait le choix du bio. Il est d'ailleurs le seul à le faire sur la commune : il a ainsi un temps d'avance sur ses voisins, depuis que le Grenelle de l'environnement préconise de réduire de 50% les apports chimiques sur les exploitations agricoles d'ici quelques années. Il s'inquiète tout de même de savoir comment arriveront à l'avenir les aides à l'agriculture…
Les spécialités du jeune agriculteur : les légumes, et les jeunes bovins pour la viande. Il ne faut pas trop s'attacher aux jeunes bêtes, reconnaît-il. Pour les légumes, il vend aux coopératives bio, y compris à l'étranger. Et tire parti de la vente directe, pour améliorer ses revenus.

Le documentaire d'Anna Quéré, qui a donné lieu à un tournage une fois par mois sur un an, mixe un peu les saisons. Mais il est très "nature" : ainsi quand Marc Paugam explique qu'en raison de l'été humide, il a dû faire cette année les foins… après la moisson ! Une première. Peut-il prendre des vacances ? C'est plus facile aujourd'hui, dit-il : une semaine en fin août.
Le portrait, d'une durée de 26', est sympa. Il expose les enjeux du bio et couvre un assez large champ de questionnements. Marc Paugam s'exprime en breton aisément et de manière compréhensible pour tous. Mais il est quasiment le seul à le faire face à la caméra. Les autres bretonnants sont très discrets, un peu trop. Le film n'occulte pas la réalité des échanges linguistiques : les visites de la technicienne, les réunions professionnelles, les échanges même avec les autres agriculteurs se déroulent en français.

Commentaires
M
Mersi deoh Aotrou Fañch evid toud ar heleier diwar Breiz hag ar brezoneg. O paouez dijoloi ar blog-mañ emaon, med bremañ e teuan kazi bemdeiz evid lenn ar pennadou nevez.<br /> <br /> A galon<br /> <br /> Maïwenn, o skriva deuz Dro-Dhailand.
Répondre
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 399
Derniers commentaires
Archives