Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
13 juillet 2013

Whisky breton. Ou français ?

Warengheim Galleg (1 sur 1)

Je connais la distillerie Warenghem de réputation depuis longtemps. Mon père connaissait Yves Leizour, qui l'a reprise en 1967. Elle avait été fondée au début du XXe siècle par Léon Warenghem, venu du Nord-Pas-de-Calais avec sa famille s'installer à Lannion. Elle a été longtemps connue pour son Élixir d'Armorique, une liqueur de belle couleur verte élaborée à partir de plantes. Elle produit aujourd'hui de la fine de Bretagne, de l'eau-de-vie, du chouchen, d'autres liqueurs, la bière "Diwall" (qui veut dire "attention !") Elle continue de se diversifier et propose même de la vodka !

Warenghem s'est également lancé à la fin des années 1980 dans la production de whisky. Sa première marque s'appelait d'ailleurs "Whisky Breton", avec une étiquette en noir et blanc ornée d'hermines – il fallait au moins ça, pour bien le localiser. D'autres crus et d'autres appellations sont apparus depuis, tels que

  • "Breizh Whisky", qui s'est vu décerner le label du meilleur whisky européen, lors des World Whiskies Awards en avril dernier
  • et "Armorik", qui a lui été consacré meilleur single malt européen lors du même événement. Pas mal !

Le whisky "Galleg"

Pour ma part, je viens de découvrir le "Galleg". C'est un assemblage de 50 % de whisky de malt (distillé deux fois) et de 50 % de whisky de grain. Il est présenté comme ayant le caractère de la distillerie, avec s'il vous plaît une influence marine et légèrement tourbée. C'est un whisky de belle couleur ocre, plutôt doux (alors qu'il titre 42°) et bien agréable à boire.

Avec un dolmen sur fond de soleil couchant, l'étiquette veut faire couleur locale, à moins que ce ne soit écossais. Mais c'est le nom de ce whisky qui interpelle. Sur le site de la distillerie, il est précisé que "galleg" signifie "France" en breton. Mais ce n'est pas exact : quand ils parlent de la France, les bretonnants disent le plus souvent "ar Frañs", et Francis Favereau, dans son grand dictionnaire bleu, précise que l'on dit "parfois Bro-C'hall", ce dernier terme s'étant davantage imposé à l'écrit.

Sur la bouteille, il est par contre indiqué que "Galleg" signifie "Français". Ce n'est pas faux, mais là Warenghem joue un peu sur les mots. Le terme "galleg" est en effet généralement utilisé pour désigner le français en tant que langue (avec une minuscule). Si l'on veut parler des Français en tant que personnes (et dans ce cas il s'impose effectivement d'utiliser la majuscule à l'initiale), on dira "Gall" au singulier et "Gallaoued" au pluriel, mais aussi "Frañsizien". Que ne ferait-on pas pour vanter à la fois "le savoir-faire français de la distillation", "un bon vieillissement en Bretagne" et un whisky qu'on dit "adapté à notre palais de gaulois" (et là il faudrait un G majuscule !).

De l'eau de Rest Avel

La distillerie Warenghem est aujourd'hui implantée à la sortie de Lannion, en direction de Guingamp, tout près du quartier de Boutill, sur l'ancienne commune de Buhulien. Elle s'est installée à cet endroit pour bénéficier de la source de Rest Avel qui lui fournit, dit-elle, une eau pure et limpide.

Le bâtiment a été construit en fait dans une parcelle qui dépendait de la ferme de Restalvez, que louaient mes parents au comte Anatole Rogon de Carcaradec, puis à ses enfants. J'ai moi-même gardé les vaches et ramassé des pommes de terre dans ce champ. Mais je n'ai encore jamais trouvé le moyen de visiter la distillerie. C'est pourtant possible, de mi-juin à fin août, sauf le dimanche. On ne peut pas tout faire.

À consommer avec modération.

Le site de la distillerie Warenghem, avec les horaires de visite : http://www.distillerie-warenghem.com

Commentaires
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 477
Derniers commentaires
Archives