Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
16 mars 2017

Kenavo, Sylvain

Kernoa Sylvain H-1

Sylvain Kernoa était originaire de Normandie. Il était venu à Brest pour ses études supérieures d'histoire à la Faculté des lettres, mais aussi pour y suivre des cours de breton qu'il avait commencé à apprendre au Havre. Il l'a appris et bien appris. Tellement bien qu'il a tout de suite rejoint la troupe de théâtre universitaire que venait de créer Remi Derrien, dont il avait fait la connaissance en 1975. Sous le nom de "Teatr Penn ar Bed", la nouvelle troupe voulait proposer un nouveau répertoire de langue bretonne et elle a effectivement été l'une des premières à s'engager dans une telle démarche.

Quand, après l'adoption de la Charte culturelle de 1977, furent créées de nouvelles émissions en breton, j'avais invité les deux amis, Rémi et Sylvain, à animer ensemble un rendez-vous hebdomadaire d'une heure en direct tous les vendredis matin, à la radio : en ce sens, "Peb ha holen" [Poivre et sel] fut une première, car (en dehors des informations) les autres magazines étaient alors préenregistrés. Tous deux avaient un sens aigu de l'humour et de la dérision, au point de susciter parfois de vives protestations de la part d'auditeurs ou d'auditrices choqués. Mais "Pebr ha holen" fut un succès.

Sylvain a longtemps poursuivi sa collaboration en tant qu'acteur bénévole au sein de "Teatr Penn-ar-Bed" : il y a très exactement vingt ans, lors de la première cérémonie des Priziou organisée par FR3 à Lannion en 1997, il avait reçu le prix de la meilleure interprétation pour son rôle dans "Testamant ar hi" [Le testament du chien], une pièce du brésilien Ariano Suassuna. Il avait auparavant tenu le rôle principal dans l'une des premières fictions en langue bretonne que nous avions tournée à Lothey, près de Châteaulin au début des années 80, d'après la nouvelle de Jakez Riou, Embann al ludu ([La criée des cendres], dans une réalisation de Paul-André Picton. Il s'était aussi fait remarquer par la suite pour ses talents de conteur, notamment á l'occasion des sélections Kan ar bobl.

Sylvain Kernoa a lui-même intégré l'équipe des émissions en langue bretonne de la télévision régionale, où il a notamment présenté la séquence "Melezour Breizh" [Le miroir de la Bretagne] au sein du magazine Chadenn ar vro [la chaîne régionale]. Cette séquence avait été conçue en partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne à partir de ses archives. D'abord enregistrée en studio dans un décor de salle de cinéma, elle avait donné lieu ensuite au tournage de véritables documentaires combinant à la fois des archives et des témoignages recueillis en breton.

En raison de sa compétence et de son excellente connaissance du breton, Sylvain fut tout naturellement sollicité pour assurer le sous-titrage des émissions en langue bretonne de France 3 Bretagne, lorsque la chaîne avait pris la décision de les sous-titrer. Il s'était fortement impliqué dans cette tâche, en maîtrisant le processus de sous-titrage et en assurant au mieux la traduction du breton en français.

Sylvain Kernoa était un homme affable et disert sur les sujets qui le passionnaient, plus mélancolique sans doute ces derniers temps. Il avait à titre personnel une très belle connaissance des champignons. Il avait choisi il y a déjà longtemps de s'installer avec sa famille à Mellionnec, dans le centre Bretagne. Il nous a quittés prématurément à l'âge de 59 ans. Ses obsèques ont été célébrées à Carhaix samedi 11 mars. Je garderai de lui le souvenir d'une longue collaboration et de la belle aventure professionnelle que nous avons vécues ensemble. Ayons une pensée pour Katell et pour ses enfants.

Commentaires
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 584
Derniers commentaires
Archives