Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
11 février 2013

Clins d’œil bretons en Suisse

 

Alpes 2005

Je n’ai jamais vécu de transhumance, et pour cause, a fortiori pas en hiver. Mais j’ai passé deux ou trois fois plusieurs jours en estive, en famille, au milieu des moutons et des chèvres. Lorsque j’ai vu annoncer l’avant-première du film "Hiver nomade" à Brest, puis que j'ai lu la belle histoire que racontait Frédérique Guiziou le 8 février en dernière page de Ouest-France, je me suis dit qu'il fallait que je voie ce film.

L'histoire implique Carole Noblanc, une jeune femme de 29 ans, originaire de Quimper, qui a commencé à travailler comme diététicienne à Brest. Avant de devenir bergère en Suisse. Pas en été, mais en plein hiver, par temps de neige. Elle voulait changer de vie, elle a été bien servie. Dans le film, on la sent un peu réservée par moments, et on pressent que tout n'a pas toujours été facile. C'est un métier rude, où l'on peut se faire rudoyer quand ça ne va pas comme il faut. Pour tenir un mouton par la tête, chaque geste compte, et chaque coup d'œil pour mener un troupeau de 800 bêtes. Mais le sourire de Carole, son visage donnent aussi à voir le plaisir qu'elle a eu à le faire, sa complicité avec Pascal Eguisier, un Suisse formé il y a trente ans à l'école des bergers bergamasques.

Le documentaire de Manuel von Stürlern'est pas seulement l'histoire d'une bergère. C'est autant celle d'un couple de bergers vivant sous une bâche et pique-niquant dans la neige et au feu de bois, d'un immense troupeau se faufilant entre des lotissements de plus en plus nombreux dans le paysage et se déplaçant à travers champs et chemins à la recherche d'une herbe invisible sous la couche blanche. C'est aussi l'histoire d'amitiés de longue date avec des voisins que Pascal a l'habitude de croiser chaque hiver. C'est enfin celle des réticences, pour ne pas dire plus, que manifestent des paysans sédentaires à l'égard de ces nomades dont les moutons grillent le trèfle lors de leur passage. Là comme ailleurs, il n'est pas si aisé de faire cohabiter les uns et les autres.

Ce n'est pas sans raison qu'"Hiver nomade" a été considéré à plusieurs reprises comme le meilleur documentaire de l'année. Le réalisateur a su restituer l'ambiance d'une expérience unique de transhumance, les différences de caractère entre une bergère novice et un berger sûr de lui, mais humain. Aussi bien les plans larges que les plans serrés de Camille Cottagnoud sont superbes. Le son d'un train qui passe ou des pas dans la neige est remarquable. On se demande comment une équipe a pu se faire si discrète pendant un tel tournage.

Est-ce Carole ou ne serait-ce pas plutôt la productionqui a eu l'idée d'une énorme bourriche d'huîtres fines de Bretagne, numéro zéro, pour le réveillon de Noël de nos deux bergers, à minuit en pleine forêt ? J'ignore si les bergers suisses vivent ça chaque année, mais Pascal Eguisier les dégustait avec gourmandise. Plus spontanée semble la courte séquence au cours de laquelle lui et sa collègue trinquent pour la dernière fois (dans le film), en se disant "Yehed mad" (A ta santé), mais qui en Suisse devinera que c'est du breton ? Carole aussi sait être pédagogue. Le film révèle une forte complicité des bergers entre eux et avec l'équipe. Le long plan fixe de la fin sur un chapeau rouge regardant le dernier chargement de moutons s'éloigner vers l'abattoir est émouvant.

Pour connaître les lieux et dates de projection du film et la date de sortie du DVD (en 2013), s'inscrire à la newsletter sur le site internet "Hiver nomade".

 

Alpes chèvres

Commentaires
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 399
Derniers commentaires
Archives