Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
6 novembre 2011

L'inauguration du granit d'Anjela Duval

an dud-7C'était jour de fête et jour d'émotion ce dimanche, sur la place de la petite ville du Vieux-Marché, près de Plouaret, en plein cœur du Trégor. Au moins 300 personnes s'y sont retrouvées la veille du 30e anniversaire de la disparition de la poétesse paysanne Anjela Duval. De très nombreux acteurs de la culture bretonne étaient présents, mais la population vieux-marchoise est également venue en nombre prendre part à cette journée, mais aussi de Trégrom, de Ploubezre ou de Tressigneaux… Un porte-drapeau, se sentant investi d'une mission, a tenu stoïquement un immense gwenn-ha-du en arrière-plan de la statue pendant toute la matinée.

La pierre va parler
C'est le réalisateur Sébastien Le Guillou qui a imaginé d'ériger cette statue à la mémoire d'Anjela Duval (voir message du 24 octobre). Un bloc de granit de deux tonnes en provenance du Huelgoat a été transporté jusqu'au site de Traoñ an dour, où elle vivait. C'est là que le sculpteur Roland Carrée a travaillé pendant 7 mois pour extraire son profil de la pierre : "j'ai fait un beau voyage avec elle : la pierre va parler", a-t-il tout simplement déclaré aujourd'hui.
De nombreux élus se sont ensuite exprimés dans le minimum de temps imparti par le maître de cérémonie :

  • Gérard Kernec, le maire de la commune
  • Jean-Michel Le Boulanger : citant Guillevic et Le Clézio et reliant l'enracinement à l'universel, le vice-président "culture" du Conseil régional a insisté sur l'égale dignité des langues et des cultures. Il n'y a pas, dit-il, de hiérarchie entre la culture d'en haut et celle d'en bas.
  • Lena Louarn, vice-présidente en charge des langues de Bretagne, a salué la paysanne, la chrétienne et la patrioteStatu Anjela-6 bretonne : Anjela Duval, a-t-elle affirmé, manifeste qu'il n'y a aucune cassure entre le breton populaire et le breton littéraire.

La statue avait assurément une allure de momie en début de matinée. Mais dès qu'elle a été découverte sous les applaudissements par Marie-Thérèse Corson (nièce d'Anjela), Lena Louarn et les enfants du Vieux-Marché, elle a pris une tout autre dimension. Aussitôt, les enfants se sont précipités pour caresser les chiens de pierre sculptés au pied de la statue pour rappeler ceux qu'a toujours eu la poétesse dans sa ferme.

Voix de femmes
Des femmes étaient ensuite invitées à lire les poèmes qu'elles avaient choisis dans les recueils de l'écrivain :

  • des proches de la région, comme Marie-Thérèse Delisle et Marie-Thérèse Corson
  • Tinaig Perche, qui pendant des années a interprété des textes de la poétesse au cours des Veillées bretonnes du TrégorTinaig Perche-1
  • et des artistes connues comme Brigitte Cloarec, Anne Auffret ou encore Nolwenn Korbell, tout juste revenue de Pologne, et qui a spécialement composé une musique sur le fameux poème dans lequel Anjela Duval témoigne de ses engagements : "stourm a ran war beb tachenn" (je milite sur tous les fronts).

Yann-Fañch Kemener, qui vient de présenter avec succès un spectacle pendant un mois à la Maison de la Poésie à Paris (voir message du 14 septembre), puis Ronan Le Coadic, l'éditeur de l'œuvre complète d'Anjela Duval, ont clos cette matinée commémorative et consensuelle, et qui s'est déroulée dans une sorte de ferveur et d'union générale.
Le Coadic Ronan-2L'universitaire rennais a annoncé à cette occasion le tout prochain démarrage de la numérisation de l'ensemble  de la production écrite d'Anjela Duval, avec l'aide de la région Bretagne et de l'Université de Rennes 2. Il a également lancé un appel à tous ceux qui ont conservé des lettres originales de la paysanne du Vieux-Marché : elle avait personnellement répondu à tous ceux qui lui avaient écrit après son passage sur TF1 en 1971. Un collectage devrait être lancé dans les semaines qui viennent.

A quelques mètres du monument aux morts et juste devant l'église, la statue d'Anjela Duval veille désormais sur la grande place du Vieux-Marché, sous le soleil ou sous la pluie, par beau temps ou par temps gris.

J'ajoute un mot, parce qu'on m'a je ne sais combien de fois posé la question pourquoi la télé, pourquoi FR3 (qu'on n'appelle pas encore toujours France 3 !), pourquoi An taol-lagad étaient absents ce matin : j'ai expliqué que je n'ai plus les éléments de réponse ! Mais on peut voir sur www.pluzz.fr un avant-sujet sur la mise en place de la statue dans le journal en breton de vendredi 4 , et revoir dans Bali Breizh de ce jour le film tourné chez Anjela Duval en 1972 par Pierre-Jakez Hélias et André de Beaumont.

Voir toutes les photos dans l’album Anjela Duval sur ce blog.

Commentaires
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 477
Derniers commentaires
Archives