photoblog_brutdemer68Sylvain Loguillard vient de décéder à Saint-Brieuc, à l'âge de 95 ans. Né en 1914 à Yvias, il a fait toute sa carrière dans l'enseignement public, puisqu'il a été instituteur à Runan, Calanhel et Bégard, avant de devenir directeur de collège à Dinan, puis principal du collège Beaufeuillage à Saint-Brieuc.
Sylvain Loguillard a toujours été quelqu'un d'actif et d'engagé. Pendant la dernière guerre, il a participé à la Résistance en hébergeant des maquisards et les réfractaires du STO.
Il a marqué de son empreinte la vie associative dans les Côtes d'Armor, puisqu'il a été Président de la FOL (Fédération des Œuvres Laïques) ainsi que de la MGEN (la mutuelle des enseignants) dans le département.
Il s'est impliqué dans la vie politique locale et régionale : il a été adjoint chargé des sports et des écoles dans la municipalité d'Yves Le Foll, de 1977 à 1983, puis conseiller municipal sous la mandature de Claude Saunier, de 1983 à 1989. Il a également représenté la Ville de Saint-Brieuc au Conseil Régional de Bretagne, de 1981 à 1986.
Enfin, Sylvain Loguillard a pris une part active à la vie culturelle régionale. Il parlait et écrivait couramment le breton, et le breton a toujours fait partie de sa vie, aussi bien lorsqu'il était en activité que lorsqu'il a pris sa retraite.
Il s'était fait ainsi une spécialité de chansons d'actualités en langue bretonne qu'il a publiées pendant des années à partir de 1975, dans l'hebdomadaire costarmoricain "Le Combat". Ces textes ont ensuite été réunis en un volume sous le titre "Kanaouennou ha barzonegou-stourm" (Chansons et poèmes de combat).
Sous le pseudonyme de Visant an Askol, Sylvain Loguillard a par ailleurs publié plusieurs autres ouvrages en langue bretonne : des sketches plutôt caustiques, et surtout ses souvenirs : souvenirs de collégien, par exemple, ou de militaire en Tunisie au début de la dernière guerre.
Il était un excellent bretonnant : à l'oral comme à l'écrit, son breton avait la couleur du Goélo, dont il était originaire. Il collaborait régulièrement à la revue en langue bretonne "Brud Nevez", à laquelle il avait encore adressé ces derniers temps une chanson sur le travail du dimanche.
Emgleo Breiz rend hommage à la mémoire de Sylvain Loguillard, dont les bretonnants garderont le souvenir d'un auteur à la plume alerte, qui savait restituer les situations qu'il décrivait avec émotion, une bonne dose d'humour et beaucoup de justesse.
Ses obsèques seront célébrées au Funérarium de Saint-Brieuc, jeudi 12 novembre à 14 heures 30. Une cérémonie aura lieu ensuite à l'église d'Yvias à 16 heures 30, avant l'inhumation.