photoblog_brutdemer49Ça se précise pour la nouvelle immatriculation. A compter du 1er janvier 2009, toutes les voitures neuves se verront attribuer un numéro, qu'elles garderont jusqu'en fin de vie. Cette nouvelle disposition a fait toute une histoire et provoqué pas mal de polémiques : il a finalement été décidé que le numéro du département ne disparaîtrait pas de la plaque d'immatriculation.
Il faudra donc continuer à le faire figurer sur cette plaque, avec toutefois un changement notable : chacun pourra choisir son numéro de département, même si ce n'est pas celui dans lequel il réside. Ce n'est pas tout. Car voici ce que précise exactement le site internet du Ministère de l'Intérieur :
La plaque d'immatriculation devra comporter obligatoirement un identifiant territorial composé d'un numéro de département et du logo de la région correspondante. La référence départementale sera sous la forme du numéro actuel du département et la référence régionale sera sous la forme d'un logo régional, qui a été proposé par chaque conseil régional et arrêté officiellement par l'État.
Sur les nouvelles plaques, le numéro du département devra donc désormais être surmonté du logo de la région dans laquelle il est situé. OK. Et à quoi ressemblera le logo de la Bretagne ? Ce ne sera pas l'ancien logo de la région avec ses bandes vertes et blanches, que l'on voyait sur les TER et que la Région a abandonné il y a déjà quelques années. Mais ce ne sera pas non plus le nouveau logo qu'elle a adopté depuis, en forme d'hermine élancée et stylisée. Les visuels qu'on peut découvrir sur internet ou dans la presse nous apprennent que le logo que les Bretons devront faire figurer sur leur plaque d'immatriculation sera le drapeau "gwenn ha du" (blanc et noir), surmonté de la mention "Bretagne" en français, avec au-dessous le mot "Breizh" (qu'on aurait d'ailleurs pu tout aussi bien écrire "Breiz", comme le font beaucoup de bretonnnants). Ce n'est pas un choix anodin.

Si l'on en croit le Ministère de l'Intérieur, c'est le Conseil Régional de Bretagne qui en a fait la proposition, et l'Etat l'a validée. Je n'ai pas pu pour l'instant en obtenir confirmation auprès de la Région. Peu d'autres régions ont adopté un drapeau comme logo : c'est le cas de la Corse, par exemple. Toujours est-il que d'ici quelque temps, tous les automobilistes bretons circuleront avec un drapeau breton sur leur voiture. Morvan Marchal, le militant autonomiste qui a confidentiellement dessiné ce drapeau entre les deux guerres, ne lui prédisait sûrement pas une telle destinée. Depuis les années 80, on le brandit déjà très souvent sur les terrains de foot ou dans toutes sortes de manifestations, revendicatives ou non… Il flotte aussi souvent au balcon des mairies, près des drapeaux français et européen.
Autre particularité du "logo" breton sur les nouvelles plaques d'immatriculation : alors que la Corse se contente uniquement du dessin de la tête de Maure, la Bretagne va être la seule à y faire figurer le nom de la région dans les deux langues, français et breton. Le bilinguisme officiel en œuvre ?
Et une question pour finir : la région Bretagne va-t-elle continuer à utiliser le logo qu'elle avait retenu il y a peu, ou adopter elle aussi le drapeau breton ? A suivre.