Donatien Laurent obsèques-1

C’est au cimetière de Lochrist, sur la commune du Conquet, que Donatien a voulu être enterré. Il y rejoint sa nièce Nolwen et Matthieu, son neveu, sa sœur Anne, et ses parents. Et Jean-François Le Gonidec, natif du Conquet, décédé en 1838, auteur d’une grammaire bretonne, d’un dictionnaire bilingue et traducteur de la Bible en breton.

Des obsèques religieuses

Conformément à son souhait, Donatien a bénéficié d’obsèques religieuses. Des cantiques bretons ont été chantés au cours de la cérémonie :

  • Salud deoc'h, iliz ma farrez [Salut, église de ma paroisse]
  • Kantik ar baradoz [Le cantique du paradis].

Tanguy Laurent senior m’a par ailleurs transmis les textes suivants :

Donatien va breur [Donatien mon frère]

Armel Morgant m’a signalé la collecte de témoignages que vous avez rassemblés dans votre blog [voir message précédent]. Ils sont véridiques et émouvants. Merci à tous. La photo de Skye où il s’était rendu la première fois à 15 ou 16 ans grâce à une bourse Zellidja m’a remis en mémoire les bribes d’un chant en gaélique composé en son honneur par une dame écossaise […].

Je voudrais que soient ici présents ses guides et accompagnateurs que furent, entre autres, Yvon Palamour et Pierre le Padellec, Claudine Mazeas et Andrea ar Gouilh, la bande de Jabadao... Ils n’apparaissent que rarement dans les commentaires, ils ont été très importants.

Et aussi dire toute l’importance que Donatien accordait au retour de Nantes dans la région administrative.

La simplicité involontaire de cet enterrement

Donatien a terminé ses tribulations sur terre. Viendra le temps où tous ceux qui se sont reconnus comme ses familiers, à un titre ou à un autre, pourront entremêler leurs voix et leurs souvenirs pour lui élever un monument spirituel.

Il fut l’un de ceux qui ont un peu sauvé du naufrage et du massacre une petite parcelle du patrimoine de l’humanité. Puisse-t-il avoir dégagé la voie pour sauver les milliers de langues, de cultures qui sont à l’agonie. La (ba)belle diversité de l’humanité, comme on pourrait dire.

Sans doute a-t-il apprécié la simplicité involontaire de cet enterrement à Lochrist, la beauté des cantiques et des textes qui ont été rassemblés à cette occasion.

Mise à jour 2 avril, 23:45