aber_oiseaux_374"La fabrique de l'histoire" que présente E. Laurentin tous les matins sur France Culture traite cette semaine de l'histoire du littoral. On ne dira pas qu'il s'agit d'histoire ancienne : on serait presque dans l'actualité. Mais il est vrai que son propos est de comprendre le présent en expliquant le passé. Ce mercredi, il était ainsi question des marées noires, avec comme point de départ celle du Torrey Canyon qui toucha la côte nord de la Bretagne en 1967 : ce fut la première à avoir marqué à ce point les esprits. Pendant une dizaine d'années, il y en a eu ensuite une par an en moyenne, au large de la Bretagne surtout, mais aussi en Mer du Nord.
Lundi, c'est un ancien directeur du Conservatoire du Littoral qui racontait avec une belle sincérité comment il a pu, sans créer de conflits, faire l'acquisition de 130 000 ha de terrains en bord de mer. On y a beaucoup parlé de Plogoff, de la remise en herbe de la Pointe du Raz, de la démolition de l'ancienne cité commerciale et de l'hôtel qui s'y trouvaient…
L'émission la plus intéressante est cependant le documentaire historique de mardi sur Roscoff, ou la santé par la mer. On y présentait la création de la Station de biologie marine, celle de l'institut de balnéothérapie de Rokcroum et enfin celle du sanatorium de Perharidy. L'arrivée des chercheurs, des malades et des touristes avides d'air pur et de bains de mer va transformer la ville de Roscoff.
Le documentaire ne le dit pas, mais il y a eu des polémiques au début du XXe siècle, au moment de la construction du centre héliomarin. Je crois que c'est "La Bretagne" d'Aubert qui en parle vers 1902. Ceux qui étaient contre craignaient la défiguration du site. Mais qui imaginerait aujourd'hui Roscoff sans Perharidy ?
Il est un autre aspect dont ne traitait pas l'émission, ce sont les effets du tourisme sur le vécu de la population locale. Le linguiste Albert Dauzat observait ainsi en 1925 qu'on prêchait en français à Roscoff "au moins l'été pour les touristes", alors que la prédication y était bien évidemment assurée en breton le reste de l'année.
On peut écouter et podcaster ces émissions pendant plusieurs jours sur le site de La fabrique de l'histoire : http://www.franceculture.com/emission-la-fabrique-de-l-039-histoire.html