photoblog_brutdemer46Canal+ va diffuser samedi 8 novembre le premier film de Mickaël Ragot : "Clôture". Il s'agit d'un court-métrage de fiction, d'une durée de 16', dialogué français et breton.
J'ai vu ce film en salle lorsqu'il a été projeté à Saint-Renan. Un enfant joue dans une cour de ferme. Arrive une bétaillère, qui emporte l'une des vaches de sa grand'mère. Les années passent, la bétaillère revient régulièrement. L'enfant, qui ne comprenait pas ce qui se passait au début, a grandi. La dernière scène du film le montre au travail : je n'en dis pas plus.
Dans ce court-métrage, le rôle de la grand-mère est tenu par Joséphine Guénnégues (dont c'est la première participation à un film) et celui du boucher par Bob Simon (bien connu, quant à lui, comme comédien bretonnant) : tous deux dialoguent en breton. De ce point de vue, le film reflète bien la situation qui prévalait encore dans les années 70 en milieu rural : les adultes parlent breton entre eux, les enfants s'expriment en français.
C'est, de fait, un film nostalgique sur le monde de l'enfance, qui contraste évidemment avec la dureté du monde adulte d'aujourd'hui. Mickaël Ragot a-t-il voulu témoigner de ce qu'il a vu et entendu, quand il vivait à Locmélar, une petite commune rurale à mi-chemin entre Landivisiau et Sizun ? Je l'ai connu à ce moment-là. Depuis, il a fait de la radio et est devenu monteur. Aujourd'hui, il est chargé de cours "réalisation et postproduction" à l'Université de Bretagne Occidentale. Il travaille également sur l'écriture d'un long-métrage de fiction.
Son premier projet avait été sélectionné en 2006 dans le cadre du concours de scénario Estran, organisé à Brest par l'association Côte Ouest. Tourné en 2007, "Clôture" a été présenté au Festival du Court de Brest. Le site de "Films en Bretagne" souligne qu'il "poursuit une belle carrière en festivals". Après une tournée en Bretagne, il a été sélectionné dans une dizaine de festivals en France, Suisse et Italie. Il a reçu le prix spécial du Jury au Festival Européen du Film Rural de Lama, en Corse.
Cette semaine, il est hors-compétition en Turquie au 20e "Istanbul International Short Film Festival" (du 5 au 12 novembre). Il se trouvera ensuite en compétition officielle au 26ème Festival International du Film d'Environnement (du 19 au 25 novembre  au cinéma La Pagode, Paris 7è).
Mickaël Ragot est bien conscient des difficultés que peut rencontrer un réalisateur en région, "loin des chaînes de télévision". Son film, produit par "Les Films sauvages", va quand même passer à la télé, non seulement sur Canal+ dès cette semaine (samedi 8 novembre, à 22h15 dans l'émission Mikrociné), mais également sur France 3, ultérieurement.
http://www.filmsenbretagne.com/
http://www.filmsauvages.com/