nevez_amzer__1012Toutes les associations culturelles bretonnes qui avaient postulé pour faire partie du nouveau Conseil Culturel de Bretagne étaient invitées à se réunir dimanche dernier, le 17 mai, à Josselin. Elles ont été accueillies par le Président de la Région, Jean-Yves Le Drian.
La création de ce Conseil Culturel a été décidée par le Conseil régional de Bretagne au cours de sa dernière session. Il sera consulté par ce dernier “sur toutes questions traitant de l’identité culturelle de la Bretagne et de son rayonnement”. Il est prévu qu’il rende des avis, remette des contributions et réalise des études.
Le Conseil Culturel est composé de 70 membres répartis en trois collèges :
1. les représentants de personnes morales à caractère fédératif et d’envergure régionale, au nombre de 40.
2. des experts, enseignants et chercheurs représentant le champ des sciences humaines : universités, grandes écoles, organismes de recherche, institutions culturelles… Ce sont ces derniers organismes, au nombre de 20, qui désignent leur représentant.
3. des personnalités choisies pour leur contribution au rayonnement de la Bretagne et appartenant au monde des arts, de la culture, des sciences ou des médias. C’est le Président du Conseil Régional qui nomme les 10 membres de ce collège.

Au bout du compte, les principales fédérations ou associations actives dans le secteur de la langue et de la culture bretonnes devraient être représentées au sein du nouveau Conseil Culturel de Bretagne. Il y en a qui le seront même doublement, par leur fédération et par une association membre. Mais d’autres qui y prétendaient (comme l’association rennaise Skol an Emsav, par exemple) n’ont pas obtenu suffisamment de suffrages.
L’installation du nouveau Conseil devrait avoir lieu le 4 juillet, à Rennes. Il devra ce jour-là se choisir un Président. La personnalité de ce Président comptera beaucoup pour le prestige et pour le fonctionnement de la nouvelle institution. Il est trop tôt pour savoir ce qui sera clivant au sein du nouveau CCB et sur quel projet il s’y constituera une majorité. Mais c’est sûr, la première réunion ne manquera pas d’intérêt.
D’ici là, les membres de l’ancien Conseil Culturel de Bretagne se seront réunis à Pontivy le 13 juin. Car l’ancien (et toujours actuel) CCB n’envisage pas de se saborder, mais de se transformer en une sorte des coordination, à vocation plus militante et plus contestatrice : il faudra bien encore organiser des manifs ! On imagine mal qu’il garde le même nom que le nouveau CCB : confusion garantie. Gardera-t-il ne serait-ce que les mêmes initiales ? Réponses à toutes ces questions d’ici l’été.