Campagne cancer du sein 2018-1     Campagne 2016 brezoneg

La campagne de la Ligue en faveur du dépistage du cancer du sein bat son plein en ce moment. La motivation est d'autant plus forte que ce dernier reste au premier rang des décès par cancer chez la femme en France. Or, la participation au dépistage organisé est en baisseIl a donc été décidé de faire de ce mois d'octobre un "Octobre rose", pour inciter toutes les femmes à exercer leur droit au dépistage et à passer le message via le #JaimeMesSeins

Les comités du Finistère et de l'Ille-et-Vilaine de la Ligue n’ont pas trouvé mieux que d’engager leur campagne d’information à l’aide d’un visuel étonnant et détonnant, puisqu’il s’agit du détournement du célèbre tableau de Delacroix, "La liberté guidant le peuple", datant de 1830 et souvent mis en avant comme symbole de la République et de la démocratie.

C'est le dessinateur rennais Thierry Coquelet qui en a eu l'idée. Il avait déjà illustré l'affiche de ces comités, en 2016 par exemple, par d'incontournables Bigoudènes émancipées, en coiffe comme il se doit, dont l'une n'hésitait pas exposer ses seins. Les Bigoudènes, comme c'est presque toujours le cas, sont supposées être représentatives de toutes les Bretonnes, le slogan mis en avant venant renforcer cette représentation : "Les Bretonnes sont têtues".

Il faut croire qu'il n'a pas eu suffisamment d'effet, à moins que ce soit l'inverse, puisque le même texte est toujours présent cette année, mais en sous-titre en quelque sorte et en petits caractères sous l'appellation "Octobre rose", à la une. Et l'on retrouve donc la Bigoudène aux seins nus sur l'affiche. Que fait-elle cette fois-ci ? À l'image de la femme poitrine nue symbolisant la liberté sur le tableau de Delacroix et brandissant le drapeau tricolore au-dessus de la foule, la Bigoudène brandit tout aussi fièrement un drapeau.

Mais elle est toute seule sur l'affiche de la Ligue et c'est un immense drapeau breton qu'elle brandit et qui remplit tout le cadre : ce qui transforme la message graphique par rapport à la création de Delacroix. Un drapeau colorisé par ailleurs et qui n'est donc plus le gwenn-ha-du habituel (blanc et noir, ses couleurs traditionnelles), mais un gwenn-ha-roz (blanc et rose), pour être en phase avec le mot d'ordre du moment : "Octobre rose".

Par contre, pas un mot de breton cette année sur l'affiche : on m'a expliqué au siège de la Ligue à Brest que c'est "une erreur", un oubli en quelque sorte, qui devrait être réparé lors des prochaines éditions. Mais il y en a sur le flyer qui sera diffusé dans les jours à venir par la nouvelle permanence de la Ligue qui doit ouvrir prochainement à Carhaix. C'est, m'a-t-on expliqué, pour avoir "plus d'impact" dans le centre Bretagne, là où "tout le monde parle breton". Admettons. Même si des informations sont fournies aussi en langue bretonne, la présence du breton sur le flyer paraît toutefois plus symbolique qu'informative.

Pour lire le flyer, cliquer sur le lien : Ligue_contre_le_cancer_Carhaix_flyer_bilingue