12 octobre 2018

Le ~ qui n'en finit pas de faire du reuz. N'y aurait-il pas un couac ?

Il a suffi que les services de l'état civil de Quimper refusent, en mai 2017, d'enregistrer "le petit Fañch" avec un ~ sur le "n" pour faire le buzz, en bretonnisme on devrait dire "faire du reuz". Il n'y est pour rien, le pauvre petit. Mais dès sa naissance il a été la star de la semaine, et il l'est toujours, périodiquement. L'empathie et l'intervention d'une élue municipale n'y ont rien fait. Quelques mois plus tard, le tribunal de grande instance de Quimper invalidait son jeu d'écriture. Et c'est ainsi que l'affaire est venue... [Lire la suite]

19 juillet 2017

Le tilde sur le n de Fañch : nouveau rebondissement

L'affaire du petit Fañch, né le 11 mai dernier à Quimper, revient à la une dans l'actualité, et Ouest-France l'annonce à la une (du moins dans ses éditions finistériennes) et par deux articles : une synthèse en page Bretagne et un article plus développé en page Finistère. Ce que nous apprend Christian Gouerou, c'est que ses parents ont été convoqués il y a déjà plus de quinze jours, le 5 juillet, au TGI (Tribunal de grande instance) de Quimper en vue d'une "demande de rectificatif d'un acte d'état civil, ou des jugements... [Lire la suite]
22 mai 2017

Le tilde sur le n de Fañch. Retour sur un psychodrame national

Il n'a que quelques jours, et il a été la star de la semaine, partout, dans la presse régionale, les médias et sur les réseaux sociaux. Le bébé est né le 11 mai à Quimper et ses parents, Jean-Christophe et Lydia Bernard, qui habitent Rosporden, avaient choisi de le prénommer Fañch, en spécifiant qu'il fallait très exactement écrire son prénom avec un tilde : "comme le journaliste-écrivain Fañch Broudic et l'écrivain Fañch Péru", ont-ils précisé à Ouest-France (le 14 mai) et au Télégramme (le 15 mai). Tant qu'à faire, ils auraient... [Lire la suite]