18 février 2022

La langue bretonne en 1847 vue par Flaubert et du Camp. Deuxième partie

   Cette page étant la suite de la précédente, je rappelle qu’elle a pour objet de confronter une œuvre littéraire, en l’occurrence le récit de voyage de Flaubert et du Camp en Bretagne "Par les champs et par les grèves", au prisme de la sociolinguistique. Cette étude a initialement été publiée dans le Bulletin de la Société archéologique du Finistère. Je m’appuie sur les deux éditions suivantes de l’ouvrage (photos ci-dessus) : Gustave Flaubert, Maxime du Camp. Par les champs et par les grèves/Édition critique par... [Lire la suite]

17 février 2022

La langue bretonne vue et entendue par Gustave Flaubert et Maxime du Camp en 1847. Première partie

   Si j’ai consacré mes deux messages précédents sur ce blog à Flaubert et à Proust, c’est qu’avec un léger décalage par rapport à l’année Flaubert, je le reconnais, j’ai pensé à mettre en ligne une étude que j’ai déjà publiée en 1995, mais que vous, lecteurs de ce blog, n’avez sans doute jamais lue, sur les multiples observations que font Flaubert et du Camp à propos de la langue bretonne dans le récit de leur voyage Par les champs et par les grèvesen Bretagne en 1847. Je pars en outre d’un double constat. Le premier... [Lire la suite]
17 février 2022

Gustave Flaubert en Bretagne, par les champs et par les grèves

Avant la présente année Proust, 2021 aura marqué le bicentenaire de la naissance de Flaubert à Rouen le 12 décembre 1821. Selon le hors-série que "Le Monde" lui a consacré, la Normandie "sera toujours le point d'ancrage de Flaubert,". Mais Paris le subjugue. Et il est aussi un grand voyageur : le sud de la France après son bac, puis l'Italie en famille avec ses parents en 1845, lors du voyage de noces de sa sœur et de son mari. La Bretagne en 1847 et l'Orient entre 1849 et 1851, à chaque fois en compagnie de son ami Maxime du Camp.... [Lire la suite]