05 avril 2013

Près de 500 chants collectés au XIXe siècle : enfin disponibles

Le XXie siècle est-il celui d'une nouvelle découverte de la chanson populaire ? Si l'on ne devait en juger qu'à travers la production éditoriale récente, la réponse est oui, incontestablement. On continue tout d'abord de publier des carnets de route et des travaux de collecte consistants : à la suite de ceux de Yann-Fañch Kemener à la fin du siècle dernier, sont parus ceux d'Ifig Troadec et d'Albert Poulain, par exemple. Les grandes collectes du XIXe siècle ou du début du XXe, y compris plusieurs restées jusqu'à présent... [Lire la suite]

02 avril 2013

François-Henri Pinault ne sait pas le breton

Il l'a annoncé, et toute la presse en parle : le 18 juin prochain le groupe PPR (Pinault Printemps Redoute) va changer de nom et s'appellera désormais Kering. Une belle opération marketing pour symboliser la nouvelle identité du groupe et son recentrage sur le luxe et le lifestyle. Comme on nous l'explique, le nouveau nom est indubitablement à consonance anglo-saxonne : le suffixe "ing" est adopté pour donner une impression de mouvement. Soit. Le lexème "Ker" est présenté quant à lui comme un clin d'œil aux origines... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 21:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mars 2013

Aziliz Bourgès primée au Bono pour son premier roman en breton

Le prix littéraire "Sten Kidna - Le long cours du Bono" a été créé il y a cinq ans par la commune du Bono avec le soutien de l'association Kerlenn Sten Kidna. Il a été attribué cette année à Aziliz Bourgès pour son roman en breton "An diaoul ouz taol" (Le diable à table), paru en 2012 chez Emgleo Breiz. Le jury composé de dix personnes brittophones du pays d'Auray a été séduit par cette nouvelle version de la légende de la ville d'Is. La romancière est venue au Bono samedi dernier, 23 mars, recevoir son prix des mains de Jean... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2013

Le breton en 4x3

J'ai eu l'occasion de faire un aller-retour à Quimper aujourd'hui (ça m'arrive moins souvent désormais). En entrant en ville, j'ai bien cru voir un panneau 4x3 sur lequel il était question de parler breton. C'est tellement peu courant que j'ai fait demi-tour au premier rond-point. En revenant vers le centre-ville, j'ai revu le panneau, mais il y avait bien trop de texte pour que je puisse tout lire sans ralentir la circulation. En rentrant chez moi, j'ai cherché à savoir ce qu'il en était sur internet. Les panneaux 4x3 sont... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2013

La semaine du breton

Elle avait officiellement débuté lundi 18 mars et s'est donc achevée le dimanche. Il s'agissait en réalité d'une semaine des langues de Bretagne, puisqu'une semaine du gallo s'est déroulée parallèlement à celle du breton. La région Bretagne s'est engagée à soutenir l'organisation d'une telle semaine en mars chaque année, dans le cadre de sa politique linguistique. Comme elle l'indique sur son site internet, elle vise deux objectifs : améliorer la visibilité des langues de Bretagne auprès du grand public en montrer la... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2013

Horloge parlante

Je voulais savoir quelle heure est-il exactement en ce moment dans un autre pays européen, et j'ai donc consulté le premier site d'horloge parlante que j'ai trouvé. Parfait pour savoir que le décalage horaire avec Londres est d'une heure et qu'il est de 4 heures avec l'Argentine. Quand il est midi chez nous, il est 8 heures (du matin) à Buenos-Aires. Le site de l'horloge parlante est plutôt bien fait. D'autant qu'il propose aussi un petit encadré donnant les informations rudimentaires, mais essentielles sur chaque... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2013

Pour suivre ce blog

J'ai reçu il y a quelques jours le message suivant : Est-il possible de s'abonner à votre blog afin de recevoir un message informant qu'un nouvel article y a été écrit ?
 Mon intérêt croissant (et mon approche éclectique) pour la culture et la langue bretonnes me font lire en ce moment votre recueil d'études "Le breton une langue en questions".  Dès que j'ai commencé à m'intéresser au breton, j'ai cherché autour de votre nom, et trouvé votre blog.  D'autres préoccupations m'ont conduite ailleurs...  J'apprécie... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mars 2013

Pierre-Yves Moign

Le compositeur breton est décédé à l'âge de 85 ans, avant que n'aboutisse le projet d'un double CD que plusieurs de ses amis musiciens avaient imaginé d'éditer en son honneur. C'est l'un des grands précurseurs méconnus du revival de la musique bretonne, bien actif avant "l'épopée stivellienne" (selon l'expression d'André-Georges Hamon). Je l'ai croisé pour ma part à la fin des années 1960 à Brest, alors qu'il avait fondé le groupe des Kabalerien pour faire connaître "la chanson bretonne" dans une nouvelle approche à la fois... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2013

Pas de réforme constitutionnelle pour les langues régionales

Le retrait du projet d'insertion dans la Constitution d'une clause relative aux langues régionales est frustrant, contrariant et risque d'être contraignant à terme. Il est frustrant, car on ne connaît pas le contenu du texte qui aurait pu être soumis à révision constitutionnelle, ni a fortiori le contenu de l'avis émis par le Conseil d'État. Il est contrariant parce qu'il s'agit maintenant de savoir de quelle manière pourrait être tenue la promesse faite par François Hollande lors de la dernière élection présidentielle, et qu'il... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 22:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mars 2013

Le récit sincère du temps récent

Le livre que Thérèse Jacob-Noiret s'est décidée à publier à l'âge de soixante-dix-neuf ans ressemble à s'y méprendre aux mémoires que de nombreux septuagénaires entreprennent de rédiger pour évoquer le temps de leur enfance et de leur jeunesse. Il le fait aussi, c'est indéniable. Et cela suffit pour que des lecteurs potentiels se désintéressent de ces autobiographies, quand ils n'ont aucune proximité générationnelle ou géographique avec l'auteur. Tous ces récits ne sont pas magnifiquement écrits, mais bien d'autres livres ne le sont... [Lire la suite]