07 mars 2014

Municipales et langue bretonne : quels enjeux ?

Il y a deux manières aujourd'hui d'aborder la question du breton à l'occasion des élections : soit on organise des débats en breton, entre des candidats capables de le parler, pour discuter équipements, logement social, économie, impôts locaux ou toutes sortes d'autres sujets, tout comme on le fait en français soit on en organise au sujet de la langue bretonne, pour voir quels engagements sont prêts à prendre les éventuels futurs élus en matière de politique linguistique. C'est cette dernière option qu'avait retenue Sked,... [Lire la suite]

06 mars 2014

Le chant de tradition orale : une collecte inédite dans le Léon

Quand il entreprend de lancer un grand concours de collecte de chants sous l’appellation Barzaz Bro-Leon en 1906, l’abbé Jean-Marie Perrot s’est déjà fait connaître pour son activisme breton. Au grand séminaire, il avait été l’un des animateurs de Kenvreuriez ar Brezoneg (La confrérie du breton), créée en 1894. Ordonné prêtre en 1903, il reçoit sa première affectation au presbytère de Saint-Vougay en 1904. Dès l’année suivante, il fonde le Bleun-Brug (Fleur de bruyère), une association catholique de défense et de promotion de la... [Lire la suite]
01 mars 2014

À la librairie Dialogues à Brest : l'Histoire sociale des langues de France

  Il sera question de l'Histoire sociale des langues de France à la librairie Dialogues, à Brest, mardi 4 mars. Le rendez-vous est fixé à 18 h 00. Je suis très heureux de présenter, dans cette librairie de référence, un ouvrage paru aux Presses universitaires de Rennes, auquel j'ai contribué et qui apporte une masse considérable d'informations sur un aspect trop souvent méconnu de la société française. Le Professeur Kremnitz, qui l'a dirigé, m'avait sollicité pour faire partie du Collectif qui a fait aboutir le... [Lire la suite]
01 mars 2014

Le Conseil général du Finistère veut évaluer sa politique "langue bretonne"

C'est une première. Comme les collectivités territoriales sont désormais invitées à procéder à l'évaluation de leurs politiques publiques, le département du Finistère vient de lancer coup sur coup deux projets d'évaluation : l'un concerne le schéma "Bien vieillir en Finistère" : elle a pour but de mesurer l'impact de l'offre de services apportés aux personnes âges et d’identifier les modalités de prise en compte de la problématique du « bien vieillir » dans les contrats de territoires l'autre a trait à la... [Lire la suite]
26 février 2014

Les Marseillais copieraient-ils les Bretons ?

C'est la question que je me suis posée en lisant – avec un décalage d'une dizaine de jours, je le reconnais – un article sur le club des "Marseillais de Paris". Cela fait un peu plus de vingt ans qu'ils l'ont créé. N'y entre pas qui veut : il faut être né à Marseille, être "monté à la capitale", être coopté, avec quelques tolérances apparemment. Disposer à Marseille d'un pied-dans-l’eau là où il faut, sur la côte, est un atout. C'est la diaspora aisée qui s'y retrouve, et elle paraît avoir ses préférences en politique. Son... [Lire la suite]
25 février 2014

Les obsèques d'Alphonse Arzel

Il faisait un temps à grains aujourd'hui, avec de belles éclaircies. La mer était houleuse à la côte. C'est aujourd'hui que devait naître le premier arrière-petit-enfant d'Alphonse Arzel. Et c'est cet après-midi qu'ont été célébrées ses obsèques à Ploudamézeau. L'église était bondée. On ne résume pas la vie d'Alphonse Arzel, a précisé d'emblée Bernard Christian, curé doyen de Saint-Renan et des paroisses du Noroît. C'est par petites touches que tous ceux qui ont pris la parole au cours de la cérémonie ont raconté son incroyable... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2014

Pierre-Jakez Hélias, par sa fille

Claudette Hélias n'avait jamais eu l'opportunité d'évoquer – du moins, publiquement - la mémoire de son père, depuis sa disparition en 1995. Elle vient de le faire dans la revue en langue bretonne Brud Nevez à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance. Tout comme celui de son frère (voir message précédent), son témoignage propose un nouveau regard, puisqu'il relève de son vécu et de l'intimité familiale, sur la personnalité de Pierre-Jakez Hélias, sur ce qui l'a marqué durant son enfance et sur sa vie d'écrivain. Il permet... [Lire la suite]
18 février 2014

Pierre-Jakez Hélias, par son fils

Personne, à ce jour, n'avait pensé à les solliciter : pour la première fois, un média donne la parole aux enfants de Pierre-Jakez Hélias, Ifig et Claudette. La revue en langue bretonne Brud Nevez vient en effet de consacrer tout un dossier au centenaire de la naissance de l'écrivain breton (voir message précédent). Outre les contributions de Serge Le Roux sur son théâtre et de Mannaig Thomas sur sa poésie, Brud Nevez publie le témoignage d'Ifig et de Claudette Hélias sur leur vécu personnel et sur leur relation à leur père. Le... [Lire la suite]
17 février 2014

Pierre-Jakez Hélias : centenaire de sa naissance

L'écrivain est surtout connu pour son best-seller, Le Cheval d'orgueil. Il aurait eu 100 ans, ce 17 février 2014, à peine six mois avant la première grande déflagration mondiale. Quand son père est revenu du front en 1918, il apprend "un mot français de plus, encore plus bizarre que les autres et qui retentit dans toutes les bouches comme un applaudissement : armistice." Que nous reste-t-il aujourd'hui de P.-J. Hélias ? Près de vingt ans après sa disparition, son nom est certes connu : l'école primaire publique de... [Lire la suite]
16 février 2014

Le Sénat s'intéresse à l'Histoire sociale des langues de France

Jean-Pierre Bel, le président du Sénat, parle l'occitan. Il raconte lui-même que s'il ne l'avait pas fait un minimum, il aurait eu du mal en 1983 à se faire élire comme maire de la commune de Mijanes en Ariège, parce que, reconnaît-il, les deux-tiers de la population ne l'auraient pas compris. Il est tout à fait conscient des mutations qui sont intervenues ensuite : douze ans plus tard, la situation s'était en effet inversée, seul un tiers des habitants de la commune continuant de s'exprimer en occitan en 1995. Cette évolution,... [Lire la suite]