06 janvier 2022

2022 : Bloavez mad deoh a reketan / Je vous présente mes vœux de bonne année. Et quelques autres questions de langue bretonne

Tremen poent eo din, memestra, souheti eur bloavez mad 2022 d’am lennerien, ha zoken d’ar re n’int ket c’hoaz. Eur bloavez didrubuill ? Kared a-walh a rajen, en despet d’ar hleñved na baouez ket da darnijal a-uz d’on fennou hag en-dro deom. Sed ne hellan ket ober gwelloh evid adskriva pez am-oa laket amañ warlene dija d’ar memez koulz : eur bloavez mad, gand ma ne vo ket gwasoh evid warlene da nebeuta. Yehed, dreist-oll, da gement hini. Ra baro al levenez en-dro war bennou an dud. Il n’est que temps que je présente mes... [Lire la suite]

16 mai 2021

L’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio alerte sur le devenir des Indiens kuna

Six mois avant la COP26 qui doit se dérouler à Glasgow en novembre prochain, le Prix Nobel de littérature 2008 lance un cri d’alarme sur la montée des océans qui a d’ores et déjà pour effet d’obliger les Indiens kuna à quitter leurs îles au large du Panama. Il publie dans Le Monde daté de ce dimanche 16 mai et de lundi 17 une tribune dans laquelle il décrit comment la mer vient insensiblement les couvrir d’eau comme si tombait sur la terre un "très lent déluge".  Alors que la 26e conférence mondiale... [Lire la suite]
08 mars 2020

Hervé Bellec, l’écrivain paisible et chaleureux, présente Lulu tout simplement

        Ça s’est passé il y a quelques jours à Brest dans l’atelier du peintre Paul Bloas. Cela s’imposait, car l’un et l’autre se connaissent bien, tant et si bien que c’est une création du peintre qui fait la couverture du nouveau roman du Landernéen, qui n’en avait plus écrit depuis une dizaine d’années. La présentation a d’ailleurs eu lieu devant une variante du tableau de la couverture en géant de papier, sans doute destinée à être collée sur le mur d’une bâtisse ou sur un pilier de pont à Brest même ou... [Lire la suite]
19 août 2018

Si Amélie Nothomb le dit, est-ce que c'est vrai ?

Tous les journaux commencent à parler de la rentrée littéraire et des 567 romans qui sont proposés à la voracité des lecteurs qui n'en demandent sans doute pas tant. En passant en revue les auteurs emblématiques du moment, Le Monde de vendredi dernier, dans "L'été des livres", n'a pas souhaité "oublier" de citer Amélie Nothomb, "indissociable, depuis 1992", écrit-il, "du rituel de la rentrée chez Albin Michel".  Le Télégramme – autrefois de Brest, aujourd'hui Le Télégramme tout court – publie déjà, dans son édition dominicale,... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2017

Franck Bodenes dans Le Télégramme

Depuis un peu plus de six mois, la journaliste Anna Quéré et Dewi Siberil se relayent d'une semaine à l'autre pour animer d'une plume alerte la page en breton du jeudi dans Le Télégramme et proposer à leurs lecteurs des portraits de bretonnants, reportages et interviews. Ce qui est bien  justement, c'est que le traitement n'est pas toujours le même. Leur papier ne parle pas de l'actualité la plus chaude – à un rythme hebdomadaire ce ne serait pas facile –, mais il n'en est pas forcément déconnecté, comme au début de l'année... [Lire la suite]
09 mars 2017

Assassinats en tout genre

Assassinat politique On n'arrête pas d'en parler depuis plus d'une semaine. Dans son édition du 2 mars, le journal Le Monde fait pourtant observer, sous la signature de Big Browser, qu'il y a une vraie différence entre ce qui arrive à François Fillon et ce qui est arrivé à l'archiduc d'Autriche François Ferdinand et à Jean Jaurès en 1914, ou à John F. Kennedy en 1963. Le billettiste reconnaît que François Fillon a certes utilisé le mot dans un sens métaphorique, pour signifier que l'on tentait en quelque sorte de mettre un terme à... [Lire la suite]

06 mars 2017

Les Celtes en librairie

  Comme j'ai eu besoin ce matin d'aller à la librairie Dialogues à Brest, j'ai circulé d'un rayon à l'autre. Dans le secteur des livres d'histoire, j'ai eu la surprise de découvrir sur un présentoir je ne sais combien de livres sur les Celtes. Je me doutais bien qu'on en écrit pas mal à leur sujet, mais à ce point… J'ai demandé à la responsable du rayon s'il y avait une raison particulière de s'intéresser à cette thématique en ce moment. Même pas. Aucun événement éditorial particulier. C'est juste une envie de proposer un... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2017

Le Havre, ville bretonne… depuis cinq siècles

En couverture, une très belle photo de l'église Saint-Joseph surplombant la ville de nuit, par Jacques Basile, que la revue Armen présente comme le premier monument du Havre que l'on voit an arrivant de la mer. Ce numéro 216 a dû en surprendre quelques-uns, car Le Havre est tout de même la ville la plus importante de Normandie, avec plus de 170 000 habitants aujourd'hui, et le premier port de France pour le trafic de conteneurs. Mais pourquoi donc la revue bretonne parle-t-elle du Havre ? Il y a deux raisons. La première c'est... [Lire la suite]
08 août 2016

Polars bretons à succès en Allemagne

S'il est très facile de localiser la commune de Bannalec, près de Quimperlé, dans le sud du Finistère, il est quasiment impossible de repérer qui que soit aujourd'hui qui porte ce patronyme : le site généalogie.com ne recense qu'une seule naissance avec ce nom de famille en France entre 1891 et 1915, et c'est dans le Morbihan. Il n'y a pas plus breton que Bannalec pourtant, et Albert Deshayes en donne le sens dans son Dictionnaire des noms de famille bretons (éd. Le Chasse-Marée-Armen) : Bannalec correspond à une genêtaie, soit... [Lire la suite]
23 juin 2016

Un celtophile bretonnant à Paris au XIXe siècle. 1ère partie

C'est dans le département du Nord, à Valenciennes, qu'est né en 1837 un certain Charles de Gaulle (photo, DR). Il est le fils aîné de Julien de Gaulle, dont on connaît une Histoire de Paris en cinq volumes, parus entre 1839 et 1842. Après avoir connu quelques déboires, son père va s'installer à Paris peu après sa naissance, mais comme il ne tire de revenus que de ses travaux historiques, la famille ne vit pas dans l'aisance. En 1854-55, à l'âge de 17 ans, Charles de Gaulle est scolarisé dans le département du Nord, dans un un... [Lire la suite]