11 février 2021

Jean Le Calvez, le Breton qui devint vigneron dans le Minervois, s’en est allé

Originaire de Plouaret, dans le Trégor, il s’était engagé pour cinq ans dans l’armée en 1946, avec l’idée qu’il y apprendrait le métier de mécanicien et se retrouve en Indochine où la guerre venait d’éclater entre le Viêt Minh et la puissance coloniale qu’était alors la France là-bas. Comme pendant la guerre de 14-18, les jeunes filles de France sont invitées à correspondre avec les militaires engagés dans le conflit. Et c’est ainsi qu’une fois démobilisé, en 1951, Jean Le Calvez a voulu faire la connaissance de sa marraine de... [Lire la suite]

25 janvier 2021

Disparition de Jean-Pol Guguen, ancien directeur régional de FR3 Bretagne

Ce Dinardais d’origine a fait toute sa carrière dans l’audiovisuel, dont une bonne partie à Rennes. Il était journaliste de formation et sur l’un de ses premiers postes il est affecté en Guyane à l’occasion du lancement de la télévision dans ce département d’outre-mer. À son retour en métropole, il intègre le service des informations générales de la première chaîne à Paris. En 1964, est adoptée une réforme de la RTF qui en fait l’ORTF (Office de la radiodiffusion-télévision française) dans le but affiché de moderniser le service... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 janvier 2021

Le calendrier 2021 et 100 % en langue bretonne est disponible

L’édition 2021 du calendrier breton vous propose de découvrir un village de Provence, car c’est ainsi que ses habitants nomment leur bourg. Il s’agit de Thoard, à 20 km de Digne-les-Bains, dans les Alpes de Haute-Provence. Une photo du village illustre chacune des quatorze pages du calendrier. C’est un village lumineux sous le soleil, où le bâti et les petites ruelles ravivent les couleurs du sud. Le clocher en forme de donjon, classé, remonte au XIIe siècle et a fait l’objet récemment d’une rénovation. Promenades et... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2021

Kalander 2021 : deuet eo er-mêz, ha warnañ liou ar hreisteiz

Eur halander 14 pajennad eo, gand eur poltred war beb pajenn hag evid peb miz. Poltrejou deuz eur gêriadenn en hanternoz bro-Provañs, eun 20 km nemetken euz Digne-les-Bains, kêrbenn an departamant. Thoard eo ano ar gomun vihan, a zo krap ouz ar menez. Deuz an XIIved kantved eo tour an iliz. En hañv e vez leun a dud. Tud alese bet eet da labourad da leh all, ha touristed evel e peb leh. Baleadennou brao a zo d'ober tro-dro d'ar vourh ha dre ar menez.  Eur gwir kalander eo, e brezoneg penn-da-benn, gand an darvoudou... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 22:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 novembre 2020

Herri Gourmelen : la destinée d’un bretonnant hors pair

  Qui sait s’il serait devenu le militant et l’homme politique breton qu’il a été si, adolescent, il n’avait pas fréquenté les cours de breton que donnait un grammairien du français au lycée de Quimper, puis ceux du rénovateur des festou-noz, puis les stages qu’organisait à la même époque celui à qui l’on doit la relance du mouvement Ar Falz sur de nouvelles bases à la Libération ? Il faut préciser que ses parents ne s’exprimaient entre eux qu’en breton, que tout le monde ou presque savait alors le breton à Argol où il est né en... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 15:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 novembre 2020

Breiz a gleiz. Le livre en breton d'Herri Gourmelen. Extraits.

Dans ces extraits, il sera question de son enfance à Argol, dans la presqu’île de Crozon, de la relation de ses parents et de la sienne au breton que tout le monde parlait alors autour de lui, de sa condition de boursier au lycée de Quimper, de "la chance" qu’il dit avoir eue d’y suivre des cours de breton, de son engagement à l’UDB, de politique régionale et divers autres sujets. Photo ci-dessus : prise de parole d'Herri Gourmelen, lors de l'attribution, à son initiative, des noms de Channig et Charlez ar Gall à l'école publique... [Lire la suite]

18 août 2020

Pierre-Jakez Hélias, un anniversaire oublié

C'est le 13 août 1995 qu'est décédé l'auteur du Cheval d'orgueil et de Marh al lorh en version bretonne. Ce best-seller l'a fait connaître du grand public bien au-delà de la Bretagne et au-delà de la France elle-même. Jean Malaurie, le défenseur des populations inuites, 97 ans aujourd'hui, faisait observer tout récemment dans Télérama (n° 3681) qu'il s'en est vendu à partir de 1975 plus d'un million d'exemplaires, contribuant ainsi  à sauver la collection "Terre humaine" à un moment où l'éditeur ne la jugeait pas assez... [Lire la suite]
11 août 2020

600 000 : une belle fréquentation

Oui, le blog www.langue-bretonne.org a franchi le cap des 600 000 visiteurs. Cela veut dire que la question de la langue bretonne intéresse et qu’elle représente un vrai sujet de société, auquel s’intéressent aussi la presse écrite et différents autres médias bien sûr. Mais il n’y a sans doute pas beaucoup de blogs ou de sites spécifiquement consacrés aux questions relatives à cette langue qui puissent faire état d’une telle audience. Elle s’affiche en temps réel sous le calendrier, colonne de droite. Même en période estivale,... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juin 2020

Inattendu : l’artichaut de Bretagne dans une pub d’Amazon

Elle ne vous a sans doute pas échappé puisqu’elle paraît en pages entières dans nos quotidiens régionaux et nationaux. Il est tout de même curieux qu’une des sociétés les plus puissantes au monde et l’une des plus grandes capitalisations boursières du moment aie tout à coup besoin de jouer à ce point sur une image de proximité. Le choix d’Amazon de mettre la Provence et la Bretagne en avant dans sa pub est assez emblématique. La première est citée pour ses parfums et la seconde pour ses saveurs. La Provence est symbolisée par un... [Lire la suite]
20 mai 2020

Les atlas linguistiques : l’expérience irremplaçable de Jean Le Dû

Par Guylaine Brun-Trigaud La nouvelle de la disparition de Jean m’a fait l’effet d’une chute dans le vide… Puis une immense tristesse a fait place à l’incrédulité : Jean n’était plus là, il était parti sans dire “Salut !”, comme il le faisait à la fin de chacun de nos fréquents appels téléphoniques. C’était le point final de près de trente ans de travaux en commun et de complicité. Photo ci-dessus : William Labov et Jean Le Dû lors d'un colloque à Lyon, en mars 2009. Photo F. Jejcic. Premières rencontres J’ai croisé... [Lire la suite]