Stumdi 2017-10-13-4  Malnoe Claudie-1

Claudie Malnoë en est la directrice depuis dix-sept ans. Elle vient de décider de changer de cap, avant de faire valoir ses droits à la retraite dans quelques années. Elle ne part ni par dépit ni par ennui, bien au contraire. Ce qu’elle apprécie dans cette fonction, ce sont les occasions de rencontres, sur le plan professionnel comme sur un plan personnel. Elle, qui avait travaillé auparavant dans le domaine de l’édition, estime tout simplement que c’est le bon moment pour elle de changer une dernière fois d’orientation. Elle commence tout juste à réfléchir à un autre projet d’activité : de toute façon, m’a-t-elle déclaré, ce sera en rapport avec la langue bretonne.

Ubapar Stumdi galleg

Et voilà pourquoi l’association Stumdi se retrouve à devoir recruter un nouveau directeur ou une nouvelle directrice d’ici l’été prochain. Avec le concours de toute une équipe, il ou elle aura pour tâche d’assurer le fonctionnement du centre, le développement de l’activité et la représentation de l’association. Des appels à candidatures viennent d’être lancés notamment sur le site de l’UBAPAR, sur lequel il est possible de télécharger le profil du poste à pourvoir, en français comme en breton.

Stumdi a été le premier organisme, il y a trente-cinq ans, à proposer des formations longues pour l’acquisition du breton en six ou en neuf mois, mais aussi toutes sortes de stages courts. Aujourd’hui, les offres de formation sur ce créneau se sont démultipliées. Stumdi continue de le faire dans ses nouveaux locaux de Landerneau, mais aussi sur six autres sites dans les trois départements de l’ouest Bretagne. Les formations sont dispensées par une équipe d’une quinzaine de salariés et une dizaine de vacataires — un peu moins qu’il fut en temps, je pense. Stumdi a reçu quelque 2 700 stagiaires depuis sa création.

À  lire également sur ce blog : http://www.langue-bretonne.org/archives/2017/10/23/35798687.html