• C'Hwevrer_2018_A_vro_da_vro

  • Bloavez mad hag evuruz, yehed ha prespolite
  • Bonne et heureuse année, santé et prospérité.

C’est très exactement ce que je souhaite à tous les lecteurs de ce blog. Que vos projets, aussi bien personnels que professionnels, aboutissent au cours de la nouvelle année.

Je n’ai pas trouvé mieux que d’accompagner ces vœux d’un calendrier breton. Je ne parle pas de ces calendriers plus ou moins bilingues, assez courants désormais, mais d'un calendrier entièrement présenté en breton. On n’en trouve pas beaucoup, c'est le moins qu'on puisse dire. J’ai l’impression que le seul disponible, en version papier, est celui que proposent les écoles Diwan à tour de rôle depuis quarante ans. Cette année, c'est au tour de celle de Nantes de retracer cette "épopée".

Il fut un temps, étaient publiés différentes sortes de calendriers ou d'almanachs en breton. Je pensais donc depuis un moment à ce qui me paraissait être une lacune : pourquoi pas un calendrier numérique en breton ? J'en ai conçu un, tout simple, à usage personnel ou familial, sur le thème du voyage, et c'est la raison pour laquelle je l'ai intitulé "A vro da vro", d'un pays à l'autre.

Le calendrier est en effet illustré de photos que j'ai pu prendre à La Réunion, sur les rives du Saint-Laurent au Canada, mais aussi à Bologne ou à Londres. J'ai retenu deux photos de Chine :

  • l'une de Shanghaï vu du haut d'une tour
  • et l'autre du pays des Ouïgours, dans le Xinjiang : des troupeaux de moutons dévalant la montagne aride pour rejoindre pâturages et cours d'eau dans la vallée.
  • Deux autres photos illustrent le Pays de Galles.

Je n'ai pas pu résister au plaisir d'insérer une photo de la cave originale construite par le Breton Jean Le Calvez, par ailleurs un très bon bretonnant originaire du Trégor, en 1989 dans la petite commune de La Caunette, en plein vignoble du Minervois, pas loin de Minerve et de Narbonne.

Deux autres évoquent un paysage maritime de la côte nord de la Bretagne et la nouveauté brestoise de l'année passée. Vous ne devinez pas laquelle ? Mais le téléphérique, bien sûr !

Même si vous ne savez que trois mots de breton, vous devriez aisément vous repérer sur ce calendrier, ici proposé en deux fichiers distincts, et j’ose espérer qu'il vous plaira de le feuilleter.

Nota bene : il vous faut un tableur pour l'ouvrir, et pour le télécharger, il suffit de cliquer sur les liens ci-après. Si vous souhaitez obtenir le calendrier en un seul fichier, contactez l'auteur par le lien ci-dessus, colonne de droite.