Corbel Pierre-1

Il était à Quimperlé pour présenter un nouveau livre d'histoire, le 3 septembre dernier : "La Bretagne de Louis XIV d'après les mémoires de Colbert de Croissy (1665) et Béchameil de Nointel (1698)". Cet ouvrage, dont l'édition a été préparée par Philippe Jarnoux, Pierrick Pourchasse et Gauthier Aubert, fait l'objet d'une coédition par les PUR (Presses universitaires de Rennes) et la SHAB (Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne).

Pierre Corbel était depuis 1991 le directeur des Presses universitaires de Rennes. Il a été un fameux éditeur : en un quart de siècle, il a hissé le petit service de l'université de Rennes 2 au rang d'une grande maison d'édition, dont la notoriété s'est étendue, certes dans le monde universitaire, mais bien au-delà dans celui de l'édition et des médias. Les PUR ne publiaient à son arrivée qu'une dizaine de titres par an : un quart de siècle plus tard, elles en publient plus de 280 ! Elles sont assurément un des principaux éditeurs bretons.

Au fil du temps, elles sont devenues incontournables. Et un outil commun aux universités de l'Ouest atlantique dans un acception large, de Brest à Angers et de Tours à Rennes 1, y compris – tenez-vous bien - Paris-Est-Créteil. C'est la reconnaissance d'un savoir-faire. Les PUR valorisent les travaux et les recherches des enseignants-chercheurs et d'autres auteurs, ce que ne fait pas l'édition généraliste à cette échelle. Et elles le font principalement dans les domaines de l'histoire, des lettres et des langues, plus globalement dans celui des sciences sociales et humaines, mais aussi dans le domaine de la didactique.

J'ai fait la connaissance de Pierre Corbel quelques années après sa prise de fonction, en vue de l'édition de ma thèse sur la pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours (1995, épuisée). Nous avons à nouveau beaucoup travaillé ensemble, quand le comité éditorial des PUR a validé en 2013 le projet d'édition de l'Histoire sociale des langues de France (sous la direction de Georg Kremnitz), qui n'a pas été une mince affaire, puisqu'il s'agissait tout de même d'un volume de quelque 900 pages. Il avait été finalement très heureux de devoir envisager un second tirage pour cet ouvrage toujours disponible.

Entre-temps, il avait beaucoup cheminé. Pierre Corbel est un homme affable, astucieux – très astucieux -, au fait de l'évolution des connaissances et des nouvelles technologies dans l'édition, et il maîtrisait parfaitement son sujet. Il compte s'investir maintenant dans une histoire de Plélo, sa commune d'origine, à l'exacte limite entre Haute et Basse-Bretagne.

Son successeur est Cédric Michon, qui nous invite déjà dans son éditorial sur le site des PUR à "découvrir de multiples nouveautés qui portent témoignage de la vitalité et de la diversité de la recherche dans les universités de l’Ouest atlantique".

Pour en savoir plus

Le portait de Pierre Corbel par Éric Chopin, dans Ouest-France de ce jeudi, 22 septembre 2016, en page Bretagne.

Le site des PUR : http://pur-editions.fr/presentation.php