Bretonische Flut Bannalec JL

Plusieurs sites internet, dont celui de Ouest-France et celui de Unidivers relayent l'information, ce soir : Jörg Bong, alias Jean-Luc Bannalec, a été fait mécène de Bretagne aujourd'hui à Rennes, au siège du Conseil régional de Bretagne.

Jean-Luc Bannalec est le pseudonyme de cet auteur de polars allemand, dont les livres se vendent à des centaines de milliers d'exemplaires et dont l'action se déroule à chaque fois en Bretagne. Il en a été question sur ce blog il y a quinze jours déjà, à l'occasion de la sortie de son cinquième roman en Allemagne, Bretonischer Flut [Marée bretonne], non encore traduit en français.

Du coup, le mystère qui entourait l'identité réelle de Jean-Luc Bannalec est levé. Georg Kremnitz l'écrivait ici même : dans les médias allemands, on pensait en général qu’il s’agissait de Jörg Bong, le directeur de la prestigieuse maison S. Fischer à Francfort. Mais, écrivait-il, il n’y avait ni démenti ni aveu. On peut le dire qu'aujourd'hui : l'auteur de polars est passé aux aveux.

Georg Kremnitz affirmait en outre que les romans de Jean-Luc Bannalec sont une publicité extraordinaire pour la Bretagne. C'est forcément pour cette raison que la région Bretagne a voulu l'honorer par cette distinction de "Mécène de Bretagne" spécialement créée à son intention. C'est bien de l'honorer au nom du tourisme et en raison de la promotion de la Bretagne qu'il assure par ses livres, comme par les téléfilms qui s'en inspirent. Mais n'aurait-on pas pu le distinguer aussi pour ses œuvres, puisqu'un polar c'est tout de même d'abord de la littérature, non ?

Lisons donc les trois enquêtes du commissaire Dupin déjà traduites en français et attendons que les deux dernières déjà parues en Allemagne soient également publiées en français. Il faudra sans doute attendre le printemps 2017. Sauf à lire les polars en VO.

Lire en avant-première l'article de Georg Kremnitz sur le dernier polar en allemand de Jean-Luc Bannalec, Bretonischer Flut [Marée bretonne], sur ce blog.