Charlie om toud

Comment peut-on dire "Je suis Charlie" en breton ? Je propose "Charlie om toud", ce qui veut plus précisément dire "Nous sommes tous Charlie". On pourrait dire tout aussi bien "Charlie on me", ce qui serait une traduction plus littérale. Mais je préfère le pluriel, c'est collectif. Si l'expression bretonne commence par le mot "Charlie", c'est tout simplement parce qu'en breton il est d'usage de mettre le terme le plus important en début de phrase.

Il fait tout gris ce matin sur la pointe bretonne, même si une éclaircie se profile déjà sur la mer. Mais après les événements épouvantables qui se sont passés hier à Paris, il fait gris et triste partout en France et dans le monde aujourd'hui.

Ce matin, les quotidiens régionaux sont tout gris aussi, avec un dessin de Chaunu à la une de Ouest-France. Ou tout noir et rouge, comme Le Télégramme, avec en page intérieure le dessin de Nono : un stylo troué de balles, dont l'encre rouge s'étale au sol.

Une journaliste de mes connaissances à Paris invite à diffuser le dessin de Tignous à la une de Marianne, avec un bandeau noir, ce que je fais volontiers.

IMG_3590