Ti ar bed-4

À Brest, la maison du monde porte un joli nom breton : Ti ar bed. Si vous fréquentez le quartier de Saint-Martin, vous avez sans doute remarqué cette enseigne au 17 de la rue Danton.

Ti ar bed propose de l'alimentaire : du café du Pérou ou du Mexique, de l'huile d'olive de Palestine, des produits d'Éthiopie ou de Haïti… Et de l'artisanat en provenance d'Amérique du Sud, du Vietnam, de l'Inde…

Le magasin, géré par des bénévoles avec l'aide d'une salariée, a ouvert à cet emplacement en 1999. Ça a bien marché pendant une dizaine d'années, ça va moins bien depuis. Il n'ouvre plus aujourd'hui que quelques heures par semaine. La fermeture est programmée pour la fin août, le temps de vendre le stock, et même le mobilier.

C'est la dernière des quatre ou cinq enseignes de commerce équitable ayant existé dans le Finistère. Elle va donc fermer à son tour. Une assemblée générale extraordinaire doit avoir lieu dans un mois pour en décider.

Est-ce la fin d'une époque ? Pourquoi, en ces temps de mondialisation, les associations de commerce équitable et d'artisanat du monde ne réussissent-elles plus à tenir ? 

Ti ar bed-5