Ouest-France a publié hier, sous la signature de Didier Gourin, un article sur un auteur du XVIe siècle "injustement oublié" et qu'on considère comme le "Rabelais breton". Il s'agit de Noël du Fail, dont Pierre Maillard a appris l'existence en achetant la maison où il avait vécu à Saint-Erblon. Le nouveau propriétaire a décidé de créer l'association des amis de Noël du Fail en vue de fêter la naissance de l'écrivain en 2020.

Noël du Fail n'est pas le seul écrivain breton du XVIe que les Bretons méconnaissent. Jucquel Rougeard en est un autre. Né en 1558 à Plouhinec, près d'Audierne, il a écrit plusieurs poèmes en latin et en français. Il a pourtant fait l'objet d'une très belle étude de Catherine Magnien-Simonin, parue à la librairie Droz en 1988. Voir le compte rendu que j'en ai fait sur ce blog.

Pour faire un peu mieux connaître Jucquel Rougeart dans son pays d'origine, j'avais suggéré au maire de Plouhinec de donner son nom à une rue de la commune, mais j'ai l'impression que c'est sans succès jusqu'à présent.