Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Le blog "langue-bretonne.org"
24 avril 2013

Les littératures périphériques

périphérie

Nelly Blanchard et Mannaig Thomas sont deux jeunes enseignantes-chercheuses du département de breton et celtique à l'Université de Bretagne occidentale, à Brest. L'une a proposé dans sa thèse une lecture renouvelée d'un classique breton que chacun croit connaître, à savoir le Barzaz Breiz de La Villemarqué. L'autre a ausculté le best-seller incontournable de la littérature bretonne que représente Le cheval d'orgueil de P.J. Hélias. Toutes deux sont membres du CRBC (Centre de recherche bretonne et celtique).

Elles se lancent maintenant dans une nouvelle approche de la littérature bretonne à partir de la notion de périphérie. Ce terme se rencontre déjà sous la plume d'économistes ou de géographes, d'historiens, voire de politistes, qui dissertent volontiers de la périphérisation d'un territoire par exemple, pour éviter de parler de sa marginalisation. Dans le domaine littéraire aussi, la production s'organise autour de centres, aisément identifiables du fait de leur importance éditoriale, de leur prestige, de leur capacité à imposer des normes. Les périphéries ne sont reconnues quant à elles qu'en raison de leur éloignement du centre. Les littératures dites périphériques, a fortiori si elles s'expriment en une autre langue (qu'elle soit d'une région, d'outremer ou d'immigration) que la langue nationale, sont dès lors considérées comme connexes ou régionales ou tout simplement de "petites" littératures.

Comment en parler ? Est-il même possible d'en traiter sans les minorer ou sans les idéaliser ? Nellly Blanchard et Mannaig Thomas en sont convaincues. Elles ont donc décidé

  • d’explorer les littératures périphériques comme des produits d’une pratique sociale de culture en posant les questions générales suivantes : existe-t-il, dans les littératures périphériques, des expressions spécifiques qui constitueraient des points de vue littéraires originaux, autrement dit des genres, des thématiques, des esthétiques, des rhétoriques et des pratiques linguistiques spécifiques ?

Un projet en trois temps

Le projet qu'elles ont élaboré est ambitieux et innovant. Il va se développer en trois temps, ou plus précisément en ce qu'elles définissent elles-mêmes comme trois tâches.

  • Tâche 1 : la tenue d'un colloque international à Brest, les 30 et 31 mai prochains sur le thème : « Connexions et ruptures dans les littératures périphériques ». Le colloque va réunir une vingtaine d'universitaires français et étrangers (venant, pour ces derniers, de Suisse, d'Algérie, de Belgique, d'Irlande…), qui vont traiter de questions transversales, des littératures en breton, basque, occitan ou corse (bien évidemment), de celles en russe, en kabyle ou en gallois (mais pas en français du Québec ni en créole, par exemple), ou encore des littératures africaines. Quelques-unes des communications annoncées paraissent énigmatiques, comme "Rome, capitale de la Bretagne" ou "le cas de la Suisse" présentée comme une périphérie littéraire au cœur de l'Europe.
  • Tâche 2 : constitution d'une base de données sur les trajectoires des auteurs de langue bretonne des origines au XXIe siècle.
  • Tâche 3 : organisation d'ateliers interdisciplinaires, réunissant des chercheurs en littérature, arts plastiques, cinéma, architecture, musique, etc., sur le thème "Dire la Bretagne, se dire", visant à la publication d’un ouvrage qui mettra en évidence les spécificités les plus pertinentes de la problématique.

C'est dit, et c'est un beau programme.

Pour en savoir plus :

  • Le programme complet du colloque des 30 et 31 mai 2013 : Litt_ratures_p_riph_riques_Programme_colloque
  • La présentation du projet : sur le site du CRBC
  • Nelly Blanchard. Barzaz-Breiz. Une fiction pour s'inventer. Presses Universitaires de Rennes, 2006, 308 p.
  • Mannaig Thomas. Pierre-Jakez Hélias et Le Cheval d'orgueil. Le regard d'un enfant, l'œil d'un peintre. Brest, Emgleo Breiz, 2010, 363 p.
Publicité
Publicité
Commentaires
Le blog "langue-bretonne.org"
Publicité
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 751 616
Derniers commentaires
Archives
Publicité