japonais carte bretagne 077b

Ce n'est pas le premier livre en japonais sur la Bretagne, mais l'initiative mérite d'être saluée : le premier tome du Conte populaire français en version japonaise vient de paraître à Tokyo, et il est entièrement consacré aux contes de Bretagne !
Les textes qui ont fait l'objet de cette traduction ont été collectés et publiés par trois des plus grands folkloristes bretons. Ce sont :

  • les Contes de terre et de mer publiés par Paul Sébillot en 1883, que Kôji Watanabe et son collègue M Fukui ont traduits dans leur intégralité.
  • le Trésor des Contes du Pays gallo d'Adolphe Orain
  • et les Contes populaires de la Basse-Bretagne de François-Marie Luzel.

Pour ces deux titres (disponibles en version française aux éditions Terre de Brume), les traducteurs sont MM. Kanemitsu et Yamabe, mais ils n'ont traduit qu'un choix de contes : 8 de Luzel et 27 d'Orain. Je ne peux vous le dire que parce qu'en plus de la table des matières en japonais en début de volume, l'éditeur en a inséré une autre en français en fin de volume !
japonais contes bretons 076Au total, les quatre traducteurs japonais ont réuni dans leur ouvrage une cinquantaine de contes qui leur semblaient représentatifs de la tradition orale en Bretagne. Ils se disent très contents que le lecteur japonais puisse avoir ainsi accès aux contes bretons grâce à leur traduction.
Kôji Watanabe est connu au Japon comme médiéviste. Il enseigne la langue et la littérature française à l’Université Chuo à Tokyo. Ses travaux portent principalement sur le roman arthurien et la civilisation celtique. La thèse qu'il ajaponais un conte c consacrée aux romans de Chrétien de Troyes lui a valu de recevoir le Prix de la Société japonaise de langue et littérature françaises en 1997. K. Watanabe a déjà traduit plusieurs livres en japonais. Il connaît bien les ethnologues du Centre de Recherche Bretonne et Celtique à Brest.
L'ouvrage qu'il publie avec ses collègues est un fort volume de 621 pages, sur beau papier, agrémenté de nombreuses vignettes et reproductions de dessins. Il paraît sous un format 13 x 19,5 cm, relié sous couverture toile recouverte d'une jolie jaquette de tonalité bleue.
Je ne sais pas si vous avez déjà vu une carte de Bretagne légendée en japonais : l'éditeur a eu la bonne idée d'en placer une en tête d'ouvrage, sans aucun doute pour permettre aux Japonais de repérer où elle se situe sur une carte de France.
Ce premier volume du Conte populaire français est publié aux éditions Chuo University Press. Cette université, dont j'ai trouvé le site internet en anglais, a été créée en 1885 et est installée sur 4 campus à Tokyo.
J'indique le numéro d'ISBN pour ceux qui seraient intéressés : 978-4-8057-5404-7.