madarjeu 1Les légumiers s'en prennent aux comédiens : le conflit se durcit entre ceux qui, dans le nord-Finistère, investissent pour le développement économique et ceux qui s'investissent pour l'expression culturelle de langue bretonne. La représentation théâtrale prévue hier après-midi à Saint-Pol-de-Léon n'a pas pu avoir lieu comme annoncé.
La troupe s'appelle "Mat ar jeu", ce qui veut dire : Ça va. En l'occurrence, ça ne va plus. Elle devait jouer la pièce "Alanig al Louarn" (Alain le Renard) en breton à la salle Sainte-Thérèse. Mais les 300 spectateurs qui voulaient accéder au théâtre n'ont pas pu y entrer : une quarantaine d'agriculteurs a fait obstruction et interdit l'accès à la salle. "Alanig al Louarn" est pourtant une pièce inoffensive, plutôt destinée à un public jeune. Pourquoi donc les producteurs de légumes ont-ils voulu s'opposer à la représentation ? Quelques repères s'imposent, pour tenter de décoder :

  • la SICA de Saint-Pol-de-Léon a décidé de construire une plate-forme de conditionnement et d'expédition de légumes sur le site de Kermorus-Vilargren, sur plusieurs hectares. Un permis a été accordé, et les travaux ont commencé.
  • une association de défense du patrimoine et de l'environnement s'est constituée et a introduit un recours devant le Tribunal administratif de Rennes. Elle a obtenu l'arrêt des travaux, dans l'attente du jugement sur le fond.
  • le simple arrêt des travaux est très pénalisant pour la SICA, non seulement en raison des retards qu'il induit pour l'avancement du chantier, mais aussi parce qu'il pourrait priver l'organisation des producteurs d'importantes subventions européennes.
  • il se trouve que l'association de défense est présidée par un certain Bernard Simon. Ce dernier est très bien connu comme comédien professionnel sous le nom de Bob Simon et joue depuis longtemps déjà dans des troupes de théâtre (surtout) en langue bretonne, dont la toute nouvelle troupe Mat ar jeu.
  • dernier élément à prendre en compte : les bénéfices de la représentation prévue hier devaient être reversés à… l'association de défense qui a fait bloquer le chantier de la SICA.

Les légumiers léonards ont donc vu rouge et comme ils savent y faire, ils ont décidé de s'en prendre eux-mêmes directement à ceux qui s'opposent à leur projet de développement. Jean-Marc Roué, le président de Brittany Ferries, présent sur les lieux, l'a très bien expliqué dans "An taol-lagad" ce midi : les Espagnols et les Hollandais construisent de telles plateformes, les Bretons aussi doivent pouvoir le faire. C'est une question de survie pour les trente ans à venir.
La représentation de la pièce de théâtre est reportée à une date ultérieure. En attendant, Bob Simon a décidé de porter plainte. Et la troupe fait savoir partout qu'on a voulu la censurer :


MADARJEU BÂILLONNÉE PAR DES LÉGUMIERS DU LÉON !!!
LA LIBERTÉ D'EXPRESSION a été BAFOUÉE aujourd'hui, EN BRETAGNE,
à St-Pol-de-Léon, par une poignée d'agriculteurs.
NOUS JOUERONS et LAISSERONS S'EXPRIMER NOS VOIX.


Pour en savoir plus :
Le reportage de Muriel Le Morvan et Ronan Hirrien diffusé ce midi dans le journal en langue bretonne "An taol-lagad" (en VO ou sous-titré en français), sur une durée de 1'48", sur France 3 Bretagne
Une vidéo sur le site du journal Ouest-France, en français, sur 0'55".
Décryptage média : on observera dans ce cas précis la différence de traitement de l'actualité entre la simple vidéo postée sur le site du plus grand quotidien de presse écrite en France et le sujet construit diffusé par la chaîne de télévision régionale.