Leor Charlez ar GallPaolig Combot, le président d'Ar Falz, avait réalisé en 2003 une interview en longueur de Charlez ar Gall, le premier présentateur en langue bretonne de la télévision régionale. Dans cette interview, Charlez évoque son enfance, la période de la guerre qui lui pose bien des problèmes, sa rencontre avec Armand Keravel au sein du mouvement Ar Falz. Il se remémore aussi les émissions qu'il a produites pour l'ORTF, peu celles de la radio, beaucoup plus celles de la télévision, les conditions dans lesquelles il a débuté et celles, plus dramatiques, dans lesquelles il a arrêté.
Le film s'intitule précisément "La minute et demie de Charlez ar Gall", par allusion à la première chronique diffusée en langue bretonne à la télévision à partir de 1964, avant que ne soit créé le premier magazine "Breiz o veva" en 1971.
La réalisation est signée de Soazig Daniellou. Le film se présente comme un monologue en breton de Charlez ar Gall, sous-titré en français. Mais il n'est pas du tout ennuyeux, car il est enrichi d'archives en noir et blanc peu connues, provenant de l'INA-Atlantique (donc des images du temps de l'ORTF) et de la Cinémathèque de Bretagne (y compris d'images des stages d'Ar Falz tournées dans les années d'après-guerre par Pierre-Roland Giot). Le montage n'est pas linéaire et le 26' apparaît du coup comme un témoignage et comme une page d'histoire.
Paolig Combot a par ailleurs retranscrit l'interview qu'il avait faite de Charlez ar Gall pour le livre "Breiz o veva / Vivre la Bretagne", paru il y a quelques mois aux éditions Emgleo Breiz. Le livre est accompagné d'un DVD incluant une version en 13' du film de Soazig Daniellou et un autre film 13' de Mari Kermareg pour France 3 Bretagne. Voir messsages du 13 et du 17 avril 2011.

"La minute et demie de Charlez ar Gall" : à voir ou à revoir sur Tébéo

  • Ce vendredi soir à 22 h 56
  • Samedi 26 novembre à 15 h 56
  • Dimanche 27 novembre à 18 h 55.