Ce samedi 8 octobre est apparemment la fête du scrabble : une centaine de clubs sur les 900 que l’on compte en France vont y participer. C’est ce que m’a appris "Le Monde" daté de vendredi 7, sous la signature de François Bostnavaron.
J’apprends par la même occasion que la société Mattel, qui commercialise le scrabble partout dans le monde sauf en Amérique du nord et qui en vend des centaines de milliers de boîtes chaque année rien qu'en France, vient de mener une enquête auprès de 900 internautes sur les mots régionaux les plus utilisés au scrabble. Je n’ai peut-être pas assez cherché : je n’ai en tout cas pas réussi à localiser cette enquête sur internet. Mais d’après "Le Monde"

  • 99 % des Bretons interrogés savent qu’il existe "une langue locale" (sic) dans leur région, contre 78 % en moyenne nationale. Pas mal.
  • et que les Bretons emploient souvent le mot "genre" au lieu de "style".

Encore un bretonnisme ?
Pas sûr, car les Franciliens utiliseraient ce mot "genre" comme nous le faisons. La seule question qui vaille est dès lors de savoir s'il n'a pas échappé à la perspicacité et à la vigilance d'Hervé Lossec. Il va falloir vérifier s'il figure dans son second recueil, dont on annonce la sortie pour la fin du mois.
La rumeur laisse entendre par ailleurs que le best-seller breton de l'année va se voir concurrencer d'ici peu sur le même sujet par un autre auteur qui observe depuis 40 ans comment les Bretons parlent le français et dont on pourra enfin trouver le livre en librairie.
Ce ne sera pas une partie de scrabble. Et même si Lossec a une longueur d'avance, le match promet d'être intéressant.