Ouest-France publie ce jeudi en page Bretagne une interview d'Alexandre Steyer, recteur de l'Académie de Rennes concernant l'enseignement du breton. Mardi dernier (voir message du 30 mai), il s'est rendu au collège Brizeux de Quimper, ainsi que dans une école primaire privée, pour se rendre compte de visu du fonctionnement des classes bilingues.
Dans cette interview, recueillie par Benoît Tréhorel, le recteur se dit "très attaché au combat des langues régionales". Il estime que "le breton doit se développer pour redevenir une véritable langue de communication."
A. Steyer ajoute que la principale difficulté est "clairement, le manque de vocations chez les enseignants" et rappelle que ce sont 50 postes qui n'ont pas été pourvus ces dernières années au concours de professeur des écoles bilingue, faute d'un nombre suffisant de candidats.
C'est précisément l'un des points dont j'ai traité dans le rapport sur l'enseignement du et en breton que j'ai rédigé à la demande de son prédécesseur et dans lequel je préconise que soit mise en œuvre toute une série de mesures pour remédier à cette difficulté et pour créer une nouvelle dynamique en faveur de  l'enseignement du et en breton.