29 novembre 2010

Donatien Laurent sur France Culture

S'il est un chercheur dont les découvertes dans le domaine de la chanson bretonne sont reconnues en Bretagne aussi bien qu'internationalement, c'est bien Donatien Laurent. Il a collecté des gwerziou dont personne ne pensait qu'on pouvait encore les enregistrer. Il a retrouvé et déchiffré les carnets d'enquête qui ont permis à Théodore Hersart de la Villemarqué de composer le Baraz Breiz. Il a travaillé sur le calendrier celtique et sur la Troménie de Locronan. Il a pris une part déterminante dans le développement de la recherche... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 novembre 2010

In memoriam : Charlez ar Gall

Charles Le Gall : 5 mars 1921 – 3 novembre 2010Décoré de l’Ordre de l’HermineCommandeur des Palmes AcadémiquesMembre honoraire du Comité Bretagne du Conseil Supérieur de l’AudiovisuelVice-président fondateur de la Société d’Études de Brest et du LéonAncien Vice-Président d’Emgleo Breiz.Charles Le Gall est né en 1921 dans une famille d'agriculteurs à l'Hôpital-Camfrout, "entre Cornouaille et Léon" comme il s’amusait à le dire. Comme la plupart des autres enfants de sa commune, il est élevé en breton et n’apprend le français... [Lire la suite]
04 novembre 2010

Décès de Charlez ar Gall

La Bretagne et la langue bretonne sont en deuil. L'une des personnalités les plus attachantes et les plus populaires de Bretagne est décédée ce 3 novembre 2010, à l'âge de 89 ans : il s'agit de Charles Le Gall, bien connu de tous sous le nom de Charlez ar Gall.Je rends hommage à l'homme de conviction et à l'éminent bretonnant : il a joué un rôle de premier plan dans les années 1960 et 70 pour le développement de la radio et de la télévision en langue bretonne. Charlez ar Gall a été en effet le tout premier présentateur en langue... [Lire la suite]
01 novembre 2010

Echo du Festival : le livre en Bretagne

• Angèle Jacq, la présidente du 21e Festival du livre de Carhaix, a prononcé de fortes paroles au moment de l'inauguration samedi matin : "nous ferons ce qu'il faut, a-t-elle affirmé, pour être un peuple à jamais". Elle a proposé d'utiliser les nouvelles technologies pour mettre l'histoire de Bretagne à la portée de la jeunesse d'aujourd'hui : "pour liquider les peuples, dit-elle, on commence par leur enlever leur mémoire : un peuple oublie ce qu'il est et ce qu'il était." Elle a suggéré de mettre en place pour... [Lire la suite]