ama_lurraVous avez l'intention de passer par Bilbao d'ici le 1er août ? Sachez que l'exposition "Terre natale. Ailleurs commence ici" dont je vous ai déjà parlé (voir message du 6 décembre 2008) va y être installée à compter du 18 mai.
Après avoir été présentée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris puis à Copenhague, cette exposition poursuit son itinérance. L’exposition est un dialogue entre le photographe et cinéaste Raymond Depardon et le philosophe et urbaniste Paul Virilio. Tous deux proposent une réflexion sur les notions d’enracinement et de déracinement et les questions identitaires qui leur sont attachées.
P. Virilio propose une scénographie impressionnante sur les migrations qui vont concerner 200 millions de personnes à travers le monde d'ici 2050. R. Depardon donne la parole à ceux qui sont menacés de devoir quitter leur terre et chacun s'exprime en sa langue. On y entend des habitants de Sein dire en breton leur relation à leur île.
À Bilbao, pour suivre l'exposition, il vous faudra comprendre soit l'espagnol soit le basque : c'est dans ces deux langues qu'elle sera en effet présentée (voir l'affiche), à l'occasion de l’ouverture de l’AlhóndigaBilbao, un important centre culturel rénové par le designer Philippe Starck.