Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog "langue-bretonne.org"
5 octobre 2008

Comme à la télé, parlons de bibliothèques…

photoblog_brutdemer23Une nouvelle initiative des émissions en langue bretonne sur France 3 Ouest : le magazine "Red an amzer" consacre désormais un rendez-vous mensuel aux livres. Le premier numéro de cette nouvelle formule a été diffusé ce dimanche. Il est présenté par Corinne ar Mero, qui fait ainsi sa rentrée. On ne l'avait plus vue, depuis la disparition de "Digor din" qu'elle animait précédemment le samedi matin et son remplacement par une émission "muzik toud".
On la retrouvera donc avec plaisir un dimanche par mois. Corinne ar Mero s'exprime très bien en breton : elle est aussi traductrice. Elle connaît les livres : elle est elle-même auteur de livres thématiques très bien conçus pour la jeunesse.
L'émission d'aujourd'hui avait été enregistrée à la nouvelle et très belle médiathèque de Quimper. Du coup, le thème abordé avec les trois invités (dont l'une ne s'exprimait quand même pas aisément en breton) traitait des bibliothèques, mais sous un angle pas vraiment grand public, puisqu'il a surtout été question de "bibliothèques et recherche", et de surcroît de recherche spécialisée dans le domaine breton. Ce n'est pas moi qui vais dire que ça n'a aucun intérêt. Mais si toutes les médiathèques sont si fréquentées partout, y compris ici en Bretagne, c'est aussi parce que tout un chacun peut y emprunter les recueils de poésie d'Yvon Le Men, mais aussi les romans de Michel Angel Asturias ou les BD de Christophe Chabouté.
L'émission ne traitait donc que de ce seul thème. Le téléspectateur s'attendra tout de même à ce que, dans ses prochains rendez-vous, Corinne ar Mero évoque aussi l'actualité du livre : comment une émission littéraire ne présenterait-elle pas les nouveautés de l'édition ?

Plusieurs reportages ont été proposés aujourd'hui, dont l'un sur la Bibliothèque Nationale du Pays de Galles, à Aberystwyth. On apprend ainsi que cinq écrivains de langue bretonne ont choisi d'y déposer leurs archives : c'est le cas notamment de Taldir Jaffrennou et de Roparz Hemon. C'était leur droit.
Mais d'une part, cela ne facilite sans doute pas la proximité de ces auteurs avec leurs lecteurs bretons. D'autre part, les raisons avancées pour un dépôt si loin de la Bretagne sont proprement scandaleuses. L'un des interviewés s'exprimant dans le reportage, Rhisiart Hincks, Professeur de gallois et de breton à l'Université du Pays de Galles, croit en effet devoir justifier cette pratique parce qu'il n'existerait, dit-il, aucun endroit approprié en Bretagne pour accueillir de telles archives, qu'elles n'y seraient pas en sécurité, et qu'elles risqueraient d'être transférées à… Paris.
R. Hincks prétend en outre que les bibliothèques et archives en Bretagne n'ont pas beaucoup de considération pour la langue bretonne et que c'est parce qu'ils craignaient que leurs archives n'aient été dispersées ou détruites que ces écrivains ont préféré les déposer à l'étranger.
Comme si les dépôts d'archives en Bretagne (il y en a) passaient leur temps à éliminer celles qui leur sont confiées. Comme si les bibliothèque spécialisées de la région (et il y en a aussi) ne consacraient pas leur énergie (avec sans doute insuffisamment de moyens) à valoriser leur fonds breton. Le réseau des bibliothèques ne demande évidemment qu'à se développer, et le nouveau centre "Livre et Lecture en Bretagne" (dont on n'a d'ailleurs pas parlé dans l'émission) devrait s'y employer. Mais les propos de M. Hincks reflètent un parti-pris idéologique qui témoigne tant de sa méconnaissance des réalités bretonnes que de la profonde défiance de certains Bretons à l'égard de leurs propres compatriotes

On apprend dans le même temps que la Ville de Cardiff, au Pays de Galles, a décidé de vendre 18 000 documents et livres anciens, dont certains remontent au XIIIe siècle ou aux débuts de l'imprimerie. Pourquoi ? Paradoxalement, ce serait pour financer la construction… d'une nouvelle bibliothèque de lecture publique. Les milieux culturels gallois sont en ébullition.

Pour visionner l'émission "Red an amzer" sur internet : http://ouest.france3.fr/videojt/

Commentaires
F
Le "celtisme" : une forme de romantisme paranoïaque?
Répondre
Le blog "langue-bretonne.org"
Le blog "langue-bretonne.org"

Votre blog est impressionnant autant sur le fond que sur la forme. Chapeau bas !
Un correspondant occitan, février 2020.

Trugarez deoc'h evit ho plog dedennus-kaer. [Merci pour votre blog fort intéressant].
Studier e Roazhon ha kelenner brezhoneg ivez. Miz gouere 2020. [Étudiant à Rennes et enseignant de breton. Juillet 2020].

Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 758 271
Derniers commentaires
Archives