photoblog_brutdemer16En langue bretonne aussi, quelques livres paraissent pour la rentrée littéraire.  "Mervel eul Lunvez" est ainsi le premier recueil de nouvelles d'Henri Dorsel. La traduction de ce titre ? "Mourir un lundi".
Ce livre va droit au cœur : avec cruauté, humour aussi, il montre du doigt et sans détour les aléas du cœur humain… L'amour, la vie et la mort… La langue bretonne aussi… Le dépit et les choix qu'il faut bien faire. Et pendant ce temps, le monde tourne toujours, le temps passe : nous en faisons tous partie, petits et grands.
Ces courtes histoires, parfois dramatiques, sont de petits tableaux vivants de tranches de vies, celles d'hommes et de femmes souvent terriblement proches de nous.
Ce qui surprend, dans les nouvelles rassemblées dans ce livre, c'est la conduite du récit. Il faut à chaque fois accompagner l'auteur tout au bout de son texte pour en connaître l'aboutissement. A chaque fois, la chute est inattendue. Les personnages, l'auteur lui-même quelquefois, vivent déjà dans un autre monde.
Les nouvelles d'H. Dorsel parlent d'amour et de séparation. Elles traitent de conflits personnels ou de société. Le monde tel qu'il est décrit dans "Mervel eul lunvez" paraît assez banal, jusqu'au moment où il devient ironique, cruel, ou même sanglant : il arrive bien, sous d'autres latitudes, qu'éclatent des fusillades…
Un monde assez étrange, et en même temps est-il si différent du nôtre ?
Henri Dorsel avait déjà publié des nouvelles dans les revues "Brud Nevez" et "Al Liamm", ainsi qu'un roman pour ados chez "Keit vimp bev".  "Mervel eul lunvez" paraît dans la collection "Roll-diroll" aux éditions Emgleo Breiz.
www.emgleobreiz.com
contact Emgleo Breiz