photoblog_brutdemer11L'Etat et la langue : le titre du nouveau livre de Robert Lafont intéressera tous ceux qui s'intéressent aux questions de langues. Ce livre veut interpeller les passionnés d’Histoire de France, de littérature et de linguistique. Plus largement, tous ceux qui s’interrogent sur la place de la langue dans la société, son rôle à la fois politique et culturel, et bien sûr son évolution au cours des siècles.

Le contenu : dès l’instant où les Grecs empruntent l’alphabet aux Phéniciens pour écrire leur langue, l’État pointe sous la forme de la Cité. Langue et écriture se prêtent désormais secours dans son service.
Comme il y a pour la communication orale une fixation systémique dite phonologie, il y a pour fixer la langue en écrit un système phonématique, dont l’État établit les règles. D’après le codage grec se construit le codage latin, le nôtre, avec son contrôle maximal de la Lettre sous ses trois aspects de système de langue écrite, de système de ce qui sert à l’écrire, et de système de ce qu’on écrit avec elle sous l’autorité et quelquefois la censure de l’État.
Ainsi naquirent en Gaule romaine deux langues nouvelles : oc au Sud, oïl au Nord, dont l'auteur suit en parallèle émergence et développement dans un réexamen de l'Histoire de France.
De l’Antiquité à la fin du XVIIe siècle, l’État se construit et impose son hégémonie en instrumentalisant l’outil linguistique et en le codifiant. Le pouvoir centralisateur enfin installé, la France, déclarée une et indivisible, devient un État intérieurement oppressif, extérieurement conquérant, intellectuellement convaincu de sa supériorité à tout autre.

L’écriture : son sujet l’ayant accompagné toute sa vie, Robert Lafont peut s’exprimer dans une écriture vive et précise qui conduit le lecteur à travers l’Histoire. Chacun peut ainsi sentir dans le texte la rigueur de l’universitaire et l’attachement personnel de l’homme à son sujet d’étude.

L’auteur : Robert Lafont partage sa vie entre Montpellier et Florence. Historien de la littérature aussi bien que des sociétés, il a produit une oeuvre en deux volets, l’un littéraire en langue d’oc, l’autre scientifique en français et en d’autres langues. Militant de la cause occitane, il a payé de sa personne dans les mouvements populaires de la fin du XXe siècle. Robert Lafont a beaucoup fréquenté la Bretagne dans les années 1970-80, où il était très proche d'Armand Keravel.
L’État et la langue est en quelque sorte une synthèse des recherches menées par l’auteur dans ses domaines de prédilection : l’histoire de la littérature et la sociolinguistique.

À souligner : l’ouvrage s’inscrit dans la collection "Archéologie de la modernité" et complète le travail de l’auteur sur la place des peuples, des langues et des cultures qui composent l’Europe et qui faisait l’objet de son précédent livre, Prémices de l’Europe (publié fin 2007).
Parution  : 28 septembre 2008 aux éditions Sulliver
www.sulliver.com
editions@sulliver.com

Sur Robert Lafont, sort également un DVD : Robert Lafont, Un écrivain dans le siècle : un film de Christian Passuelo  (52mn).
Robert LAFONT a donné à l’expression occitane des ouvrages allant de la poésie au théâtre, à l’essai, à la nouvelle et au roman. Comme historien des sociétés et militant du régionalisme, il a écrit des livres qui ont fait date : La Révolution régionaliste, La Nation, l’Etat, les Régions, Le Coq et l’Oc… Avec bonheur et modernité, Robert Lafont a ainsi créé une œuvre littéraire et repoussé les limites étroites d'une littérature occitane trop souvent reléguée au rang d'un simple témoignage linguistique. Les fresques romanesques et les recueils de poèmes établissent l'existence d'une écriture qui ne se limite pas aux seuls poncifs de la tradition.
Pour recevoir le DVD : faire parvenir la somme de 20 € (port inclus) à Christian Passuelo, 6 Allée Marius Castel 06910 PIERREFEU
www.christianpassuello.com
http://www.christianpassuello.com